Gregg Popovich : « Les Raptors ont laissé partir Jakob Poeltl en se disant qu’il ne ferait pas grand-chose »

Gregg Popovich : « Les Raptors ont laissé partir Jakob Poeltl en se disant qu’il ne ferait pas grand-chose »

LeBron James a sorti une nouvelle grosse performance cette nuit contre les Spurs, cumulant 35 points, 8 rebonds et 11 passes décisives et permettant aux Lakers de mener pendant la majeure partie du match. Malheureusement pour lui, les hommes de Gregg Popovich ont infligé un 18 à 6 à leurs adversaires pour commencer le dernier quart et ont du même coup effacé un déficit de 12 points pour reprendre l’avantage.

[Interview] Frank Ntilikina : « C’était la même chose à Strasbourg »

« Nous avons fait du bon boulot en étant tenace et en montrant beaucoup de combativité. C’est une belle nuit sur ce point-là. » Gregg Popovich.

Pour Patty Mills, c’est justement cette combativité dont parle Popovich qui leur a permis de remporter ce match.

« Je pense que c’était la clé de notre victoire. C’est probablement le premier match et la première victoire où tout le monde s’est amusé, dont les fans. Tout le monde était plus impliqué que dans n’importe quel autre match cette saison. » Patty Mill.

« Nous avons rencontré beaucoup d’adversité et ne pas baisser la tête, même après avoir été menés d’autant de points, signifie beaucoup. » DeMar DeRozan. ”

Si l’ancien arrière de Toronto a été très important en marquant 36 pions et dépassant du même coup la barre des 30 points pour la quatrième fois en autant de matchs contre les Lakers cette saison, l’étincelle est venue de la second unit. Jakob Poeltl a inscrit 10 de ses 14 points dans le dernier quart et David Bertans n’a marqué que dans ce fameux quart-temps (13 points). Ils ont grandement contribué à l’énorme dernier quart des Spurs, remporté 44-21

« Nous avons vraiment bien joué avec la second unit, et on s’est beaucoup amusé. J’ai trouvé mes spots en attaque. Nous étions dans la zone, je ne pensais pas aux remplacements ou à quoique ce soit d’autre. Je pouvais à peine dire combien de temps il restait. » Jakob Poeltl.

« Ce groupe jouait très bien donc on les a laissés sur le terrain, et ils ont été merveilleux. » Gregg Popovich.

Quelques mois après son transfert du Canada vers le Texas, Poeltl a cessé de ruminer ce qui s’est passé cet été.

« C’était un sentiment étrange, tout le monde dit tout le temps que c’est un business et qu’il faut être prêt à tout. Mais quand ça arrive, c’est dur à avaler. Une fois que j’y ai un peu réfléchi, je voyais de plus en plus de positif dans ce trade et on arrive à un point où je commence vraiment à l’apprécier. » Jakob Poetl.

Et les Spurs apprécient également d’avoir récupéré le pivot de 23 ans.

« C’est quelqu’un qui apprend vite, il joue bien son rôle, va aux endroits où il peut avoir la balle… Les Raptors l’ont laissé partir en se disant qu’il ne ferait pas grand-chose. » Gregg Popovich.

Cette belle performance arrive quelques jours seulement après les 20 points qu’il a inscrit en 19 minutes contre le Jazz. Pour DeMar DeRozan, ce n’est pas une surprise de le voir à ce niveau.

« Jakob est mon rookie. Le voir dans la position où il est actuellement n’est pas étonnant. Je sais ce qu’il peut faire, je le vois depuis le début. J’ai assisté à tout son développement, je l’ai vu travailler après l’entraînement, j’ai vu sa progression, j’ai tout vu. Je ne suis pas surpris par ce qu’il a fait ce soir. C’est ce que je le vois faire tous les jours et ce à quoi je m’attends de sa part. » DeMar DeRozan.

Poeltl manque encore de régularité et ne tourne qu’à 6 points et 4,6 rebonds de moyenne. Il montre par contre un beau potentiel, notamment défensif, lorsqu’il est sur le terrain. À noter que c’est la deuxième fois seulement que les Spurs remportent un match après avoir été menés de 10 points ou plus cette saison (pour 13 défaites). Les hommes de Gregg Popovich ont maintenant un bilan de 12 victoires pour 14 défaites et sont 13èmes de la conférence Ouest.

Via ESPN et Express News.

Leave a Reply