Ca va bien mieux pour les Celtics, en mode carnage; Terry Rozier : « Désormais tout le monde peut la fermer »

Ca va bien mieux pour les Celtics, en mode carnage; Terry Rozier : « Désormais tout le monde peut la fermer »

Carnage cette nuit au United Center avec tout simplement la plus large victoire de l’histoire NBA à l’extérieur (à égalité avec les Sonics à Houston en 1986, 136-80). Les Celtics ont pulvérisé les Bulls 133-77 soit 56 points d’écart ! Un score à peine croyable qui est tout simplement la plus grosse raclée infligée par Boston dans son histoire, ce qui classe la performance au vu de l’histoire de la franchise. Le précédent record était de 51 avec un succès 153-102 en 1962 face aux Philadelphia Warriors

Il n’y a bien sûr jamais eu de match puisque Boston a commencé par un 17-0 qui a donné le ton de la soirée. En tête 69-34 à la pause, ils se sont mis en mode Harlem Globetrotters avec une pluie de 3-points et de dunks pour porter leur avance à 58 points en dernier acte. Bien sûr difficile de tirer des enseignements d’une telle victoire et de trop s’enflammer mais ce sont forcément des signes que les C’s vont dans la bonne direction

« J’ai trouvé que nos gars étaient vraiment concentrés. Ils ont joué dur du début à la fin. » Brad Stevens

Le collectif a parfaitement fonctionné puisque 7 joueurs ont marqué au moins 10 points et personne ne dépasse les 23 unités. Ils ont rentré 22 tirs à 3-pts, le second total de l’histoire de la franchise avec 34 passes décisives pour 50 paniers réussis et 53.3% aux tirs.

« Je pense que sur les 5 derniers matchs nous avançons dans la bonne direction, nous faisons très bien circuler le ballon, nous tournons probablement à 30 passes de moyenne dans toutes ces victoires. C’est comme ça que nous devrions jouer, juste vite. » Daniel Theis

« Nous jouons du bon basket. Je pense que nous battons des équipes que nous sommes supposés battre. Je pense que nous avons beaucoup de talent et nous avons trouvé le bon équilibre à l’heure actuelle. » Jaylen Brown

La défense aussi a été excellente avec seulement 77 points encaissés. Les Bulls ont marqué 17 points en 1er, 3ème et 4ème quart.

« Nous jouons avec un plus grand sentiment d’urgence. Tout le monde saute partout. A la pause nous avons regardé notre première possession de la rencontre et ils n’ont même pas approché la raquette. Nous leur avons rendu la tâche très difficile. Voilà la différence, c’est notre énergie. Nous jouons bien, nous sommes super chauds. » Terry Rozier

Les Celtics ont forcé les Bulls à rater leurs 11 premiers tirs. La base du jeu des Celtics c’est la défense et quand tout va bien de ce côté-là, en général ça se traduit par des victoires, surtout si l’attaque continue de progresser.

« L’attaque a progressé ces deux dernières semaines. Le tournant ça a été à Atlanta et je trouve que nous jouons différemment en termes de vitesse et de tempo. Nous allons avoir des matchs où nous n’avons pas cette adresse et là il faut que notre défense nous fasse gagner le match. Mais nous jouons, nous partageons le ballon et nous ne le perdons pas. » Brad Stevens

Boston reste sur 5 victoires de suite et affiche désormais un bilan bien meilleur de 15-10. Voilà de quoi faire taire les critiques même s’il n’y a pas eu de gros adversaires durant cette série

« Evidemment c’est très bien et nous voulons continuer. Désormais tout le monde peut la fermer, parce que les gens peuvent être chiants quand nous perdons. Vraiment énervants. » Terry Rozier

Prochain teste face aux Pelicans au TD Garden

Via Boston Globe et Mass Live

Leave a Reply