Brad Stevens : « Ces deux derniers shoots étaient incroyables. Celui devant notre banc c’était une blague »

Brad Stevens : « Ces deux derniers shoots étaient incroyables. Celui devant notre banc c’était une blague »

C’est en prolongation que les Celtics et les Wizards ont dû se départager à la Capital One Arena et comme souvent quand il faut être clutch, un certain Kyrie Irving répond présent. La superstar des Celtics a sorti une grande prestation, marquée par ses deux énormes derniers tirs dans les 40 dernières secondes de la prolongation, qui ont scellé le sort du match.

« Ces deux derniers shoots étaient incroyables. Celui devant notre banc c’était une blague. C’était super difficile mais avec lui ça semble facile. » Brad Stevens

Si sur le second John Wall a donné bien trop d’espace à Irving, sur le premier, il ne pouvait faire guère mieux !

« John a très bien défendu, il m’a très bien contesté au sommet de mon shoot. Quand j’ai relâché le ballon, je me suis assuré de mettre assez d’arc sur le shoot de façon à ce que si cela ne rentrait pas, un de mes coéquipiers puisse avoir le rebond. J’ai juste essayé de ponter mon coude vers le cercle sur les deux shoots et j’ai eu une bonne sensation. » Irving

Sur le second alors que les deux équipes étaient à égalité, Irving a pris par surprise Wall en shootant alors qu’il restait 10 secondes sur la possession et qu’il était à 9 mètres.

« J’essayais juste de remporter le match, honnêtement. J’essayais d’avoir assez d’espace. Les tirs à 3-points c’est comme un coup de poignard, donc j’ai essayé de bien placé mes pieds, j’ai aligné mon coude avec le cercle, et même si c’était un peu loin, c’était un shoot loin d’être impossible. » Irving

Un shoot qui n’a pas surpris ses coéquipiers

« oh oui, je savais que ça allait arriver. Nous avons vu Kyrie faire ça à de nombreuses occasions. Mais le voir encore une fois en personne… tous les jours nous en sommes les témoins et nous sommes époustouflés. » Marcus Smart

Privés d’Al Horford, Gordon Hayward et Jaylen Brown, ils enchaînent un 7ème succès sous l’impulsion des 38 points d’Irving

« C’est super de l’avoir sur le terrain, un gars qui peut installer le jeu, mettre de gros shoots, aller sur la ligne des lancers, ce genre de choses. C’est un leader de cette équipe et il a bien joué. » Marcus Morris

Mais il ne faut pas non plus oublier la nouvelle grosse performance de Marcus Morris, qui après ses 31 points face aux Pelicans, a enchaîné avec 27 points et 9 rebonds.

« C’est la marque de fabrique de l’équipe, peu importe les joueurs disponibles, on peut compter sur eux pour faire ce qu’ils sont supposés faire. Tout le monde n’a pas fait son meilleur match, mais tout le monde a fait son boulot, et a apporté quelque chose en entrant. Ils ont joué le rôle qui leur était demandé et ils nous ont donné une chance de gagner. » Brad Stevens

Via Mass Live

Leave a Reply