John Wall se plaint encore de l’arbitrage

John Wall se plaint encore de l’arbitrage

Kyrie Irving sur la ligne des lancers-francs pour valider la victoire des Celtics (130-125 en prolongation) hier soir, on pouvait entendre des « Let’s Go Celtics ! » et « M-V-P ! ». Normal, le meneur a fini à 38 points et a marqué les 12 derniers de son équipe. Sauf que les chants n’émanaient pas du TD Garden mais de la Capital One Arena de Washington. Chez John Wall.

Victime d’une mauvaise réception à 2 minutes de la fin de la prolongation, le meneur est resté en jeu a égalisé à 125 partout après le premier 3-points clutch de son vis-à-vis. Il a ensuite pris un deuxième tir primé sur la truffe avant de manquer une tentative à 3-points dans les dernières secondes après un premier échec de la part de Bradley Beal. Mais après le match, il avait surtout envie de parler des « touch fouls » et des « hand-check calls » dont ont été victimes les Wizards dans ce match selon lui. En dernier quart et en prolongation les Celtics ont shooté 13 lancers contre 8 aux Wizards.

« À la fin du quatrième quart, il y a eu tellement de coups de sifflet sur des hand-check qui les ont envoyés sur la ligne des lancers… Il faut laisser les gars jouer. On drive et on se prend des fautes mais on ne reçoit pas de coup de sifflet, par contre un un joueur se fait un peu pousser et les arbitres veulent siffler. Ce n’est pas pareil, il faut laisser les joueurs faire ce genre de trucs à la fin des matchs. Kyrie a mis deux tirs difficiles, c’est comme ça qu’un match est censé finir. Il ne faut pas que ce soit à cause de fautes légères. Ça n’a aucun sens. On joue aussi agressif que n’importe qui… » John Wall.

« On était frustrés. J’ai trouvé qu’on avait joué dur, assez dur pour gagner, mais parfois ce genre de choses arrive. Il faut jouer malgré tout ce qui peut arriver, ce soir on a fait de notre mieux mais il nous a manqué un panier ou deux. » Scott Brooks

Pendant la majorité du match, les Wizards ont semblé être en contrôle. Ils menaient à la mi-temps de 9 points mais l’écart s’est ensuite écroulé dans le troisième quart au cours duquel les Celtics ont infligé un 29 à 7 à leurs adversaires. Assez surprenamment, les Wizards sont parvenus à revenir dans le match et même à reprendre l’avantage dans le quatrième quart-temps. Les deux équipes sont ensuite restées au coude à coude mais Kyrie Irving a sorti son costume d’Uncle Drew et a marqué les 12 derniers points de son équipe dans la prolongation, validant du même coup la victoire des siens.

via Washington Post.

Leave a Reply