Kemba Walker : « Tout le monde s’attendait à ce que je prenne ce shoot, même mes coéquipiers, sûrement »

Kemba Walker : « Tout le monde s’attendait à ce que je prenne ce shoot, même mes coéquipiers, sûrement »

Les Hornets sont des spécialistes de la défaite dans les matchs serrés. Cette saison, ils ont perdu 5 de leurs 6 matchs décidés par 4 points ou moins. Mais Jeremy Lamb a peut-être rompu le mauvais sort avec son game winner contre les Pistons mercredi soir à Charlotte et sous les yeux de Michael Jordan (un détail aurait pu mal faire tourner les choses mais c’est une autre histoire).

« J’avais vraiment l’impression de ne rien rentrer aujourd’hui mais il m’a fait confiance. Je vois qu’il reste 3 secondes, je savais que je devais shooter, je n’avais pas vraiment le temps de poser un dribble, donc j’ai shooté, tout simplement. » Jeremy Lamb

Un shoot à un peu moins de 7 mètres que personne ne s’attendait à le voir prendre. Non pas parce qu’on doutait de sa capacité à le rentrer, mais parce qu’il est le coéquipier de Kemba Walker. Un Kemba Walker maladroit pendant 3 quarts-temps (4/18) mais en feu dans le 4ème (11 points marqués durant un 13-0) pour faire revenir les siens d’un déficit de 10 points à un peu plus de 6 minutes de la fin. Au final, le n°15 a terminé à 31 points à 8/25 (11/13 aux lancers), 8 rebonds et 9 passes.

« Peu importe la manière, une victoire est une victoire, on prend ! » Kemba Walker

Alors quand le ballon est revenu à Charlotte à 14.7 secondes du buzzer après 2 lancers de Langston Galloway pour égaliser, tout le monde s’attendait à ce qu’il tente sa chance… Mais – peut-être inspiré par la présence d’un certain MJ – il a décidé après avoir attiré deux joueurs vers la raquette, de lâcher le ballon à Lamb. La passe n’est pas parfaitement arrivé mais ce dernier a réussi à contrôler le ballon avant de s’élever directement. Swish.

« Tout le monde s’attendait à ce que je prenne ce shoot. Même mes coéquipiers, sûrement. J’ai vu J-Lamb et j’ai essayé de faire le bon choix. Je fais confiance à mes coéquipiers, peu importe qui c’était, j’aurais fait la passe. C’est juste que c’est tombé sur mon frère, enfin l’un des frères ! J-Lamb. Il a mis un shoot incroyable, incroyable. Ce n’était pas la meilleure passe, mais il m’a bien rattrapé le coup. C’est mon fils, je l’ai élevé ! » Kemba Walker

« Il a fait ce qu’il fallait et Lamb a mis dedans. Je le salue pour la confiance dont il fait preuve envers ses coéquipiers. » James Borrego

via Charlotte Observer

Leave a Reply