Steven Adams : « Anthony Davis est un incroyable joueur mais il est fragile »

Steven Adams : « Anthony Davis est un incroyable joueur mais il est fragile »

Depuis le début de saison les New Orleans Pelicans sont une des meilleures attaques de la ligue avec 117.5 points par match, ce qui les classe seconds derrière les Bucks. Mais ils dépendent énormément du trio Anthony Davis, Jrue Holiday et Julius Randle. Cette nuit les 3 ont encore fait de gros dégâts avec 86 points. Quand on demande à Alvin Gentry s’ils ne dépendent justement pas trop du trio et de leur superstar Anthony Davis, il rétorque

« C’est ce que nous sommes. Ce n’est pas comme si nous dépendions d’eux pour porter toute la charge. La charge c’est eux. C’est sur eux que nous allons nous appuyer.  » Gentry

Ils répondent présent et pour le moment cela marche plutôt bien avec un bilan de 15-15 même s’ils n’ont pas réussi à enchaîner deux succès depuis le 20 novembre. Autre interrogation aussi Anthony Davis joue beaucoup. Il a passé 40 minutes sur le parquet, auteur d’un énorme match avec 44 points à 16/32 et 18 rebonds. Ce n’est pas un peu trop alors qu’il avait joué 38 minutes lors du précédent match ?

« Peu importe ce que le coach et l’équipe ont besoin que je fasse pour gagner, je vais le faire. J’ai 25 ans. Donc il faut me demander dans 5 ans. » Anthony Davis

« C’est comme ça. J’aimerais ne pas les faire jouer…mais si c’est ce que nous devons faire pour gagner, c’est ce que nous devons faire. C’est super de pouvoir les mettre au repos pendant 5 minutes, mais ce n’est pas top si nous perdons. Nous leur donnerons du repos à chaque fois que nous pouvons, et c’est pour cela qu’à l’entraînement nous n’exigeons pas qu’ils en fassent beaucoup. Mais nous devons essayer et remporter des matchs. » Alvin Gentry

Rien n’a été simple pour les Pelicans et ils avaient bien besoin d’un énorme Davis pour faire plier le Thunder, une des équipes en forme. Ces derniers n’ont jamais pu le stopper. Ils ont tenté de switcher beaucoup, avec Steven Adams principalement sur lui, mais si le Néo-zélandais a eu un peu de succès par le passé face à lui, grâce à sa puissance, cette nuit il a été totalement dominé. Davis a notamment réussi deux claquette importantes en toute fin de rencontre pour plier le match.

« C’est un incroyable joueur. Vraiment un bon scoreur. Il est super long. C’est un de ces joueurs… mais il est aussi fragile. Vous ne pouvez pas vraiment trop aller au contact parce qu’il obtient des coups de sifflet. Mais encore une fois, c’est un bon joueur. Vous vous attendez qu’il fasse ce genre de trucs près du panier. » Adams

« C’est un grand joueur, il faut tout une équipe pour le stopper. Nous n’étions pas vraiment concentrés sur ça ce soir et nous avons laissé nos gars y aller en un-contre-un face à lui. » Terrance Ferguson

Davis a fait la grande majorité de ses dégâts dans la raquette avec un 12/16 et 10 de ses 16 paniers l’ont été sur des passes décisives, ce qui est très bon signe, et 14 de ses 32 tirs n’étaient pas contestés. Davis et Randle ont permis aux Pelicans de dominer 74-48 dans la raquette. Holiday a lui aussi marqué quelques paniers à l’intérieur sur des dribbles.

« J’arrive à aller dans la raquette alors que AD et JU y sont déjà. C’est compliqué d’arrêter ça. » Holiday

« C’est une grosse victoire pour nous. Nous devons désormais enchaîner des victoires et ça commence ce soir. OKC était numéro 1 à l’Ouest avant cette rencontre et c’est une équipe en forme. Ils sont très chauds. Ils ont beaucoup de grands joueurs. Russ et Paul peuvent prendre feu. Nous avons juste essayé de les empêcher le plus possible d’avoir le ballon, et de faire en sorte que ce soit les autres joueurs qui scorent. Ils l’ont fait mais ce n’était pas assez pour gagner. Nous essayons de nous assurer de nous battre. Nous l’avons fait ce soir, et quand nous faisons ça, nous sommes une équipe difficile à dominer. » Anthony

Prochain rendez-vous face au Heat, encore à domicile.

Via ESPN

Leave a Reply