Le naufrage des Spurs; Gregg Popovich : « Elle est dure à avaler »

Le naufrage des Spurs; Gregg Popovich : « Elle est dure à avaler »

Ca semblait aller mieux aux Spurs avec une bonne série de 4 victoires de suite et un match face à Chicago largement à leur portée à l’AT&T Center. Comme prévu, tout a bien commencé puisque les hommes de Gregg Popovich ont très vite pris les commandes et se sont envolés, 62-43 à la pause. L’avance qui a culminé à 21 points au retour des vestiaires, une confirmation des progrès défensifs de l’équipe, qui enchantent Pop comme il l’a confié avant le match.

« Je leur ai demandé poliment de faire un peu plus attention en défense, et en rentrant chez eux l’après-midi de juste penser un peu à ça et d’essayer de voir s’ils peuvent le faire, ce qui me rendrait encore plus heureux, ce qui devrait être un de leurs objectifs dans la vie, me rendre heureux. Ils défendent mieux en ce moment. » Pop

Mais en seconde mi-temps tout a basculé. Les Bulls sont revenus avec de bien meilleures intentions alors que les Texans se sont reposés sur leurs lauriers.

« Leur défense a alimenté leur retour. Nous nous sommes fait rentrer dedans, ils ont joué physique, et ils ont bien exécuté en attaque. Plusieurs joueurs ont pris feu et ont fait du bon boulot, et nous n’avons pas réussi à réagir. C’est une défaite difficile à encaisser. » Pop

Les Bulls ont limité les hommes de Gregg Popovich à 31 points après la pause. Chicago est revenu dans le 3ème acte avec un 31-16 en profitant des ballons récupérés en défense.

« Nous avons fait beaucoup d’erreurs et probablement perdu un peu peu de dureté mentale en étant devant au score. Elle est dure à avaler. Il faut donner beaucoup de crédit à Chicago. Coach Boylen a fait en sorte qu’ils soient prêts, et le caractère et le courage dont ils ont fait preuve en étant menés de 19 points à la pause, c’est un véritable hommage à ce qu’il essaye d’établir à Chicago. » Pop

Les Spurs ont shooté à un terrible 12/39 (30.8%) après la pause, dont un 1/10 à 3-pts alors qu’à la mi-temps ils affichaient 20/34 aux tirs (58.8%) et 6/10 à 3-pts.

« La défense nous a privés de certaines choses. Nous avons perdu des ballons en raison de leur pression. Le ballon a cessé de circuler et dans le même temps ils ont commencé à mettre quelques shoots, ce qui aide toujours. Donc ils méritent beaucoup de crédit et c’est une défaite vraiment dure à encaisser pour nous. » Pop

Kris Dunn a pris les choses en main en attaque avec 16 points en seconde mi-temps (24 au total), bien épaulé par les 23 points, dont 13 en seconde mi-temps de Lauri Markkanen. Pourtant LaMarcus Aldridge a sorti un grosse prestation avec 29 points et 12 rebonds, mais DeMar DeRozan est passé à côté avec 21 points à 8/23, tout comme le reste des titulaires. Avec leur maladresse et leur incapacité à stopper les Bulls, ils ont vu leur avance de 11 points à 7 minutes de la fin se transformer en un retard d’un point suite à un terrible 16-4.

« C’était une combinaison de choses. Nous avons perdu des ballons. Nous n’avons pas été aussi agressifs qu’eux. Nous n’avons pas réussi à scorer. C’était une combinaison de tout. Ils ont joué c’est tout. C’est dur quand vous jouer une équipe comme ça qui va sur le terrain et n’a pas peur de perdre. Ils jouent juste dur. » DeRozan

Ces derniers temps ces Bulls n’avaient pas vraiment montré de dureté mentale et avaient très vite abandonné, mais cette nuit ils ont eu peut-être le déclic avec cet impressionnant comeback. Et cette défaite elle fait mal aux Spurs, qui sont coupés dans leur élan.

« Ca craint de perdre, surtout quand vous jouez bien et que vous menez de 20 points. Tout ce que nous pouvons faire désormais c’est de bien jouer lundi. » DeRozan

Via San Antonio Express News

Leave a Reply