One Week in College Basketball : Gonzaga et Villanova sombrent, Penn écrit l’histoire

One Week in College Basketball : Gonzaga et Villanova sombrent, Penn écrit l’histoire

Comme chaque semaine, en partenariat avec la référence française sur le College Basketball, le site Midnight on Campusretour sur l’actualité de la semaine en NCAA.

Pour vous tenir au courant quotidiennement de toute l’actu, suivez  Midnight on Campus sur les réseaux sociaux :

Retour sur les faits marquants de la semaine

Semaine plutôt calme en College Basketball, les étudiants-athlètes passant leurs partiels. Du coup, programme allégé sur la semaine, avant un samedi dantesque en termes de scénario, avec une petite pointe de « This is March » qui flottait dans l’air.

Pourtant, dès mardi, nous avons assisté à un upset incroyable. Dans la célèbre Palestra, Penn nous sort un upset face à #17 Villanova (78-75) qui restera dans l’histoire du Big 5, le tournoi regroupant les cinq universités de Philadelphie. Villanova restait sur 25 victoires consécutifs lors de ce tournoi, preuve une nouvelle fois de l’exploit des Quakers. Mais on reparlera un peu plus tard du cas du programme.

L’Ivy League est de retour au premier plan, vive l’Ivy League !

Autre résultat de la soirée pour le top 25, avec la victoire loin sans mal de #23 Furman sur Charleston Southern (77-69). Toujours aucune défaite pour le programme, qui entre encore plus dans l’histoire de son université avec ce début de saison.

Mercredi, nous avons pu voir la démonstration de #11 Texas Tech contre Northwestern State, programme de deuxième division. Une victoire sans appel sur le score de 79 à 44, avec des cadres qui ne forcent pas et un banc largement ouvert lors du second acte. Match un peu plus délicat pour #24 Houston, qui s’est imposé face à LSU après un comeback ahurissant en deuxième période.

Jeudi, petite soirée une nouvelle fois avec seulement #16 Wisconsin qui déroule contre la sensation offensive la saison dernière, l’équipe qui prend toujours autant de tirs trois points qu’à deux, Savannah State. Une victoire des Badgers sans soucis, sur le score de 101 à 60.

On passe directement au feu d’artifice de samedi et attention, il y a des enseignements.

Histoire de bien commencer la soirée, nous avons eu un splendide #1 Kansas contre #17 Villanova. Une équipe de Kansas qui fait parler (en mal), certains jugeant le classement trop haut du programme et le champion en titre qui est en galère totale sur ce début de saison. Ce fut un match serré, avec chacune des deux équipes qui a eu ses temps forts mais au final, la logique a été respectée et Kansas l’emporte (74-71). Le match de Dedric Lawson encore une fois (28 points, 12 rebonds), en double-double, avec son sixième match consécutif à 20 points ou plus… Les superlatifs nous manquent pour évoquer ce début de saison pour le talentueux prospect.

#3 Tennessee s’est sorti du piège Memphis avec une victoire sur le score de 102 à 92. On reparlera des Vols un peu plus tard. #5 Michigan peut dire merci à Charles Matthews, auteur d’un double-double (25 points, 10 rebonds), dans la difficile victoire du programme dans le derby face à Western Michigan (70-62). On était habitué à mieux avec Michigan…

D’ailleurs, pas mal de cadors n’ont pas déroulé comme prévu ce samedi. On pense notamment à #14 Buffalo contre Southern Illinois(73-65) ou encore #15 Ohio State, qui ne passe pas loin de la correctionnelle, sur son parquet, face à Bucknell (73-71). #25 Indiana qui sort le buzzer beater en mode yolo pour s’imposer contre Butler (71-68), un moment marquant de cette soirée absurde.

Bonne nouvelle, #25 Syracuse a perdu ! Défaite de l’équipe contre Old Dominion sur le score de 68 à 62, encore une fois Syracuse est une purge à voir… 85k + l’upset, une bien belle soirée pour ODU en tout cas !

Cela passe sans forcer pour #11 Texas Tech (+35 face à Abilene Christian), #18 Mississippi State (+11 face à Cincinnati), #19 Kentucky (+27 face à Utah), #22 Iowa (+33 face à Northern Iowa) et #23 Furman (+43 face à UNC Wilmington).

#25 Kansas State déçoit une nouvelle fois avec une victoire étriquée contre Georgia State (71-59). Comme pour le cas Syracuse, mois on regarde Kansas State, mieux on se porte ! Que ce fut dur pour #20 Arizona State, opposé à une bien belle équipe de Georgia. Mené de 18 points, Remy Martin a pris les choses en mains, bien relayé par Romello White. En tout cas, ASU s’affirme comme le patron de la Pac-12, surtout quand on voit qu’Oregon jouera sans Bol Bol pendant un bon moment (blessure à une cheville).

Dans un match entre deux équipes talentueuses mais ô combien sous-cotée, #13 Virginia Tech fait parler son collectif face à une équipe de Washington qui a eu du mal sur les postes intérieurs. Noah Dickerson n’a pas eu l’apport habituel et forcément, sans l’un des meilleurs intérieurs du pays (oui oui), c’est plus difficile de gagner… Défaite des Huskies de douze unités (73-61).

Match au sommet chez les Mid-Majors, entre la meilleure équipe, #7 Nevada et South Dakota State du joueur Mike « The Dauminator » Daum, l’un des meilleurs scoreurs du pays. Ce dernier termine avec 5 points et 5 fautes, avec un 1/10 aux tirs… En face, comme à son habitude, le cinq majeur de Nevada a fait le travail (seulement deux points du banc). Les frères Martin plantent 32 points et Jordan Caroline frôle le double-double-double (21 points et 9 rebonds).

Énorme frayeur pour #8 Auburn face à UAB, avec une victoire après prolongation (75-71). Jared Harper termine avec 31 points au compteur.

Terminons cette soirée de folie avec le deuxième choc entre deux équipes du Top 25, opposant #4 Gonzaga à #12 North Carolina. Et bien une chose est sûre après cette rencontre : UNC c’est solide ! Pourtant, on prédisait un match délicat pour les Tar Heels tant Gonzaga affiche un niveau de jeu de haute qualité. Mais c’est bien défensivement que North Carolina a séduit, limitant les scoreurs des Zags au maximum. Que dire de ce bon vieux Luke May, qui nous sort un match de mammouth, avec 20 points et 16 rebonds. Cameron Johnson a été en feu derrière la ligne à trois points (6/8) et affiche 25 points. Une victoire de prestige pour UNC !

« Zooming On » la jeunesse dorée de Stony Brook rentre (déjà) dans l’histoire

Surprise de la semaine : Penn Quakers (9 victoires – 2 défaites)

Oui, la conférence Ivy League est de retour à son meilleur niveau et que cela fait plaisir ! La conférence des « nerds » sort exploit sur exploit en ce début de saison, avec notamment Yale, sans oublier Harvard qui joue sans trois cadres. Et puis, nous avons le patron, Penn, qui vient de battre #17 Villanova sans sourciller.

Une victoire historique pour une équipe de copains, qui joue avec de l’envie, sans trop en faire. Un jeu simple mais terriblement efficace.

Cette saison, la lutte pour le ticket à la Mach Madness dans l’Ivy League s’annonce dantesque même si nos petits poulains de Penn semblent au-dessus. AJ Brodeur est un joueur extraordinaire et le freshman Michael Wang est une agréable découverte, lui qui est aussi adroit qu’au lycée.

Penn est un réel plaisir à voir évoluer sur un parquet et mérite les spotlights cette semaine.

« Gem of the week » San Francisco Dons (West Coast Conference)

Equipe top de la semaine : Tennessee Volunteers ( 8 victoires – 1 défaite)

Et si Tennessee est la meilleure équipe de la conférence SEC ? C’est fort plausible tant l’effectif possède de l’expérience mais surtout, du talent sur chaque poste.

Admiral Schofield est sur une autre planète depuis quelques matchs, en devenant le leader offensif dans les moments chauds. Son duo avec Grant Williams est l’un des plus redoutables du pays. Notre Yves Pons national est dans le cinq majeur depuis peu et apporte son énergie. Il fait encore un peu trop de fautes pour pouvoir avoir un rôle plus conséquent mais il est sur le bon chemin.

Tennessee est une puissance offensive et même si défensivement c’est pas encore ça, il reste une marge de progression énorme au groupe avant d’atteindre son potentiel maximum. Mais Tennessee reste un candidat crédible pour un possible Final Four cette saison. Vous êtes prévenus.

 

Equipe flop de la semaine : Gonzaga Bulldogs (9 victoires – 2 défaites)

Invaincu avant cette semaine, Gonzaga a connu sept jours délicats. Une défaite sur le fil face à #3 Tennessee avec Rui Hachimura qui loupe le buzzer pour égaliser, et un une déroute face à North Carolina.

Le manque de rotation commence à faire mal aux Zags et l’absence du frenchie Killian Tillie devient de plus en plus problématique.Depuis le retour du MAUI, la défense de Gonzaga n’est plus aussi efficace qu’auparavant. Plus de 80 points de moyenne encaissés, c’est beaucoup trop pour un prétendant au titre national.

Le calendrier est beaucoup plus abordable avant de commencer les matchs de la West Coast Conférence, avec des possibles surprises comme Loyola Marymount et San Francisco. Demi-inquiétude pour Gonzaga quand même… 

 

Rencontre à suivre cette semaine

Lundi 

#20 Arizona State vs Vanderbilt ;

Mardi 

#2 Duke vs Princeton / #1 Kansas vs South Dakota / #14 Buffalo vs #25 Syracuse / #21 Marquette vs North Texas ;

Mercredi 

#6 Virginia vs South Carolina / #8 Auburn vs NC State / #10 Florida State vs North Florida / #18 Mississippi State vs Wofford / #25 Kansas State vs Southern Miss ;

Jeudi

#2 Duke vs #11 Texas Tech / #24 Houston vs Utah State ;

Vendredi 

#9 Michigan State vs Oakland / #23 Furman vs LSU / #14 Buffalo vs #21 Marquette ;

Samedi 

#3 Tennessee vs Wake Forest / #17 Villanova vs UConn / #10 Florida State vs Saint Louis / #15 Ohio State vs UCLA / #8 Auburn vs Murray State / #12 UNC vs #19 Kentucky / #1 Kansas vs #20 Arizona State

 

Lien vers MoC

Pour en savoir plus rendez-vous sur Midnight on Campuset on vous conseille ces articles :

Leave a Reply