Indiana Pacers, le manque de reconnaissance leur va si bien

Indiana Pacers, le manque de reconnaissance leur va si bien

On parle beaucoup moins d’eux que des Celtics ou des Sixers mais pourtant, les Pacers sont bien devant Boston (18-11) et Philadelphie (20-11) à l’Est. L’équipe de Nate McMillan surfe sur la meilleure série de victoires actuelle en NBA (7) et se classe 3ème à l’Est avec un bilan de 20 victoires pour 10 défaites, derrière Milwaukee (19-9)  et Toronto (23-9).

Et se moque de savoir si on leur accorde le respect qu’ils méritent à l’échelle nationale.

« Personnellement, ça m’est égal. Je sais qu’Indiana est un ‘petit marché’ mais du moment que nos fans sont loyaux, c’est tout ce qui m’intéresse. L’attention nationale c’est cool, vous avez des matchs diffusés à la télé nationale ici et là, mais les fans d’Indianapolis, c’est tout ce qui compte pour moi. » Myles Turner, 17 points, 8.6 rebonds et 3 contres par match sur les 7 dernières rencontres

Sur cette série de 7 victoires – dont les 3 dernières seulement avec Victor Oladipo, de retour d’une blessure au genou – Indiana a notamment battu successivement Sacramento, Washington, Milwaukee et Philadelphie.

« On veut plus. Si on veut être aussi bons qu’on pense pouvoir être et qu’on veut être, on doit continuer à progresser peu importe la situation, peu importe l’adversaire, on doit avoir cette mentalité de la gagne. » Victor Oladipo

Si l’équipe bat Cleveland mardi, elle signerait la 6ème série de 8 victoires ou plus de l’histoire de la franchise. Le record est fixé à 10 et avait été établi lors de la saison 1994-95, époque Reggie MillerRick Smits (et finales de conférence).

« Personne ne nous a rien donné et personne ne nous donne rien. Qu’on commence à nous accorder de l’attention ou pas, on a toujours quelque chose à prouver. On a toujours des objectifs et c’est là-dessus qu’on se concentre : gagner et gagner en jouant à haut niveau. Pour réussir ça, on doit continuer à jouer notre jeu. » Victor Oladipo

« Depuis que je suis ici (été 2017) et même lors de mon premier passage (2010-12), on ne nous a jamais donné de crédit. Je ne sais pas ce que c’est… Le petit marché, peu importe. Maintenant il semble que ce soit notre truc, avoir cette mentalité d’underdog. On a beaucoup de joueurs sous-estimés donc ça nous facilite le boulot parce qu’on joue dur et qu’on donne tout. Nous, nous nous attendons à gagner, mais à l’échelle nationale, personne ne s’attend à ce qu’on gagne. » Darren Collison

Depuis 7 matchs, Indiana tient ses adversaires sous les 101 points à chaque fois, et encaisse seulement 96.4 points par match (pour 108.6 marqués). L’équipe fait aussi beaucoup de passes décisives (28 en moyenne sur les 7 derniers matchs).

« Tout ce qu’on veut c’est gagner des matchs. Les gens vont continuer à nous oublier et c’est une bonne chose. Nous on continue à jouer. » Thaddeus Young, 16.4 points, 8.3 rebonds et 3 passes par matchs sur les 7 dernières rencontres

via The Athletic

N’oubliez pas non notre dernière vidéo, signée le 6ème homme, que vous pouvez suivre sur Twitter et sur YouTube.

Leave a Reply