Les Wizards sous leur plus beau jour en attendant Trevor Ariza

Les Wizards sous leur plus beau jour en attendant Trevor Ariza

Double victoire des Wizards sur les Lakers ! Après avoir réussi à récupérer Trevor Ariza (convoité par L.A.) en se mettant d’accord avec Phoenix, John Wall, Bradley Beal et compagnie ont déroulé lors de la réception des joueurs de Luke Walton dimanche. Wall a planté 40 points, 6 rebonds, 14 passes, 3 interceptions et 2 contres. Ce qui a fait de lui le 3ème joueur de l’histoire à compiler 40 points et 14 passes contre les Lakers.

« Il est la clé pour nous, c’est évident. Lui et Brad . Ce sont les meilleurs joueurs, deux All-Stars, mais ils doivent apporter cette énergie tous les soirs. Ensuite nos role players doivent être des stars dans leurs rôles. C’est ce qui fait fonctionner les bonnes équipes. On a été touché par les blessures. On joue avec différents lineups, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas jouer dur. C’est ton boulot de jouer dur. » Scott Brooks

Jouer dur, le maître-mot de Brooks cette saison.

« On doit avoir plus de gars, et je n’aime pas dire ça, mais on a besoin de plus de gars qui jouent dur. On essaie de trouver ça. Je sais que Tomas (Satoransky, 11 points à 4/7, 4 rebonds, 5 passes, 3 interceptions) joue dur, je sais que Sam (Dekker, 20 points à 10/15, 5 rebonds, 4 passes) joue dur. » Scott Brooks

Beal lui  a signé 25 points et 12 rebonds dans un succès 128-110 à la Capital One Arena.

« On n’a pas été l’équipe qu’on veut être et on prend ça comme une étape positive en essayant d’avancer. » John Wall

Pour ça ils ont dit au revoir à Kelly Oubre Jr. et Austin Rivers. Ariza (33 ans, 2,03m), dont le transfert n’a pas encore été officialisé, a déjà joué à Washington entre 2012 et 2014.

« Il faut qu’on avance. C’était bien d’assister au développement de Kelly (Oubre Jr.) et il est comme mon petit frère. Je suis un peu triste et blessé par rapport à cet aspect-là. Mais au final c’est un business. » Bradley Beal

Pour Beal, Ariza et les Wizards, c’est le « perfect fit ».

« Je récupère mon vétéran. C’est un plus, il y a un vrai désir de gagner chez lui. Il se moque de savoir de quoi ça a l’air, il va venir et faire les choses. Il accepte toujours le challenge en défense, nous avons besoin de tout ce qu’il apporte : ses qualités de leader, son aptitude à être vocal, ses valeurs sur et en dehors du terrain… C’est un super gars. » Bradley Beal

11èmes de la conférence Est avec un bilan de 12 victoires pour 18 défaites, les Wizards payent leur début de saison cata : 2-9. Wall espère maintenant que l’équipe va réussir à se motiver non seulement contre de grosses écuries mais aussi contre des adversaires à première vue plus modestes.

« Tout le monde a joué avec beaucoup d’énergie, probablement parce qu’avec les absents on savait qu’on aurait pu faire pâle figure contre LeBron, on savait aussi qu’il y allait y avoir beaucoup de fans des Lakers dans la salle. On doit trouver un moyen de faire la même chose contre les équipes qui ne sont pas les Lakers, les Warriors ou des équipes dominantes à l’Est et à l’Ouest. Quand ce sera le cas, alors on fera partie des équipes que les gens commenceront à prendre au sérieux et on sera plus réguliers. » John Wall

via ESPN

N’oubliez pas non notre dernière vidéo, signée le 6ème homme, que vous pouvez suivre sur Twitter et sur YouTube.

Leave a Reply