Les Spurs donnent enfin le sourire à Gregg Popovich; Rudy Gay au sommet de son art ?

Les Spurs donnent enfin le sourire à Gregg Popovich; Rudy Gay au sommet de son art ?

Sur une bonne série avec 4 victoires de suite lors d’un homestand de 6 matchs, les Spurs ont connu une déconvenue face aux Bulls avant-hier, battus alors qu’ils comptaient 21 points d’avance. Forcément la réaction était attendue face aux Sixers. Et Brett Brown, longtemps assistant de Gregg Popovich, sait très bien qu’à San Antonio, perdre deux matchs de suite ce n’est pas dans les habitudes, même si ce n’est plus l’époque du trio Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili 

« Perdre deux matchs de suite n’était pas permis. C’était une règle implicite pour ainsi dire. » Brett Brown

« Le dernier match ça a été une défaite difficile à encaisser mentalement. J’espère que nous avons énormément appris sur le fait d’être consistant. » Popovich avant le match

Pop n’a pas eu besoin de faire un long discours pour motiver ses troupes avant ce test. Pareil lorsque les Texans se sont retrouvés en tête 60-49 à la pause, puis avec un matelas de 29 points d’avance.

« A la pause c’était : ‘Il ne faut pas que ça se reproduise. Il n’y avait rien à dire, nous étions engagés. Nous étions vraiment engagés. Je pense que c’était assez clair que nous avions déconné lors du dernier match, que nous avions laissé échapper une victoire. Deux matchs de suite ? Impossible. Cela ne peut pas arriver. » Rudy Gay

Finalement ils s’imposent 123-96 dans une de leurs plus belles victoires de la saison. Il y a clairement de gros progrès sur cette série à domicile, notamment défensivement. Alors qu’ils prenaient l’eau de toute part en début de saison, sur les 5 derniers matchs, ils n’ont pas pris une seule fois plus de 98 points. Les Sixers restaient en plus sur 20 matchs de suite à au moins 100 points, leur plus longue série depuis 1989-90. Mais cette nuit ils ont été mis en difficulté, limités à 40.8%

« Défensivement, ils nous ont mis dans des situations difficiles pour exécuter en attaque. J’ai été bien maladroit ce soir, Jimmy aussi. Ils nous ont mis dans une situation inconfortable. » Joel Embiid

De quoi ravir Gregg Popoivh, qui a dû vivre des moments difficiles en voyant que son équipe n’était plus la forteresse qu’elle a été pendant près de deux décennies.

« Plus que tout, je pense que nous commençons à nous comprendre et à nous connaître. Nous identifions qui a les mismatchs. En règle générale les meilleurs joueurs cherchent les mismatchs et nos gars commencent à trouver des solutions. Défensivement nous avons un peu plus de rythme et de raison dans ce que nous faisons et ça se voit sur ce homestand. Je suis content des progrès mais nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir. » Gregg Popovich

La clé c’est la communication et ça commence à venir entre Gay, LaMarcus Aldridge et DeMar DeRozan

« Nous faisons beaucoup moins d’erreurs, et les erreurs ne sont pas aussi grosses qu’avant. Nous commençons à nous comprendre bien mieux les uns les autres. Je pense que c’était la clé au début de saison, le fait de ne pas connaitre les forces des autres. Cela devient de plus en plus facile. » Bryn Forbes

Il y en a un qui trouve vraiment ses marques et brille particulièrement, c’est Rudy Gay. Il semble désormais totalement remis de sa blessure au tendon d’Achille et à 32 ans il joue peut-être le meilleur basket de sa carrière. Cette nuit face aux Sixers il a signé 21 points à 10/15, 6 rebonds et 3 passes et il tourne à 18 points à un énorme 64.3% sur les 5 derniers matchs. S’il a bien sûr fait de plus gros cartons plus jeune, il joue bien plus juste.

« Il est un peu plus dynamique sur son premier pas. Il aime le groupe. Il a travailler dur pour comprendre la défense et le rebond, ce que nous voulons, et bien sûr il peut scorer. » Rudy Gay

Avec 16 victoires et 15 défaites les Spurs sont revenus dans la course aux playoffs puisqu’ils ne sont plus qu’à 0.5 match des Grizzlies. Désormais il va falloir enchaîner à l’extérieur et c’est une tout autre histoire.

Via San Antonio Express News

Leave a Reply