Victor Oladipo craque au pire moment et ne préfère pas polémiquer : « Celle-là elle est pour moi »

Victor Oladipo craque au pire moment et ne préfère pas polémiquer : « Celle-là elle est pour moi »

Si les Cavaliers squattent les dernières places de la conférence Est, ils sortent parfois de bien belles victoires. Après les Sixers et les Rockets, cette nuit ils se sont offerts l’équipe en forme du moment, les Pacers, qui restaient sur 7 victoires de rang. Victoire qu’ils doivent à un panier au buzzer de Larry Nance Jr.

« J’ai dit à Hood de shooter avec quelques secondes restantes sur le chrono de façon à ce que je puisse voir si je peux faire quelque chose si c’est raté. Il a fait un bon move et a fait exactement ça. J’ai eu de la chance de pouvoir l’attraper. » Nance Jr.

De la chance, enfin pas selon les Pacers, mécontents que Nance n’ait pas été sanctionné pour avoir balancé Victor Oladipo sur le rebond. Ce dernier avait justement 2 lancers à plus un à 9.5 secondes de la fin pour assurer au moins la prolongation mais il a raté les deux.

« On ne peut pas s’en remettre aux arbitres. Si j’avais mis mes lancers nous n’aurions pas à nous en préoccuper. Je dois juste être meilleur. Je dois être meilleur dans le money time. Je dois mettre mes lancers. C’est mon boulot en tant que leader de cette équipe, de répondre présent, de mettre des gros lancers, des shoots importants, de prendre des décisions importantes dans le money time. Celle-là elle est pour moi, et je serai meilleur pour la suite. C’est une défaite difficile à avaler. » Oladipo

Ce match ils l’ont en effet perdu avant, car ils n’auraient jamais dû se retrouver dans cette situation devant leur public.

« Nous n’avons pas joué avec l’énergie nécessaire pour remporter ce match. Je crois au fait qu’il y a des Dieux du basket, et si vous ne jouez pas comme il faut, ils vous le font payer. J’ai dit à nos gars ‘Il ne faut pas en avoir assez de gagner.’ Il n’y a pas de cadeau dans cette ligue. Nous n’avons pas vu les Cavaliers comme ça, mais nous n’avons pas joué assez dur et nous n’avons pas été assez tranchants pour l’emporter. » Nate McMillan

« Nous n’étions pas prêts à jouer. Cleveland était plus affamé que nous. Cela arrive durant la saison, et il ne faut pas ruminer ça trop longtemps parce que le prochain match arrive dans moins de 24 heures. » Doug McDermott

Fin de série brutale pour les Pacers, qui vont devoir repartir de l’avant dès ce soir face aux Raptors, pas simple.

« Nous sommes très déçus. La série est terminée mais il est l’heure d’en démarrer une nouvelle. » Thaddeus Young

Via Indy Star

Leave a Reply