Beaucoup de briques mais ça passe enfin sans Chris Paul pour les Rockets !

Beaucoup de briques mais ça passe enfin sans Chris Paul pour les Rockets !

À 0 victoire pour 5 défaites cette saison sans Chris Paul, on pouvait légitimement douter des chances des Rockets contre une équipe de San Antonio qui enchaînait les fessées avant sa visite à Houston hier. Leur meneur absent au moins 2 semaines (ischio-jambier) pourtant, les hommes de Mike D’Antoni, portés par un James Harden toujours en mode MVP, ont enfin gagné sans le n°3. Soulagés ?

« Non on ne pense pas trop à ça. Il faut juste que d’autres gars élèvent leur niveau de jeu, et ils en sont capables. Bien sûr sans CP3 le bilan n’est pas bon, et sa présence calme beaucoup de choses, mais je ne pense pas qu’on avait un souci mental avec ça. » Mike D’Antoni

« Je n’étais même pas au courant de cette stat. Je n’y ai jamais pensé. On doit jouer avec les joueurs qui sont là, peu importe qui c’est, on essaie juste de gagner, point. Chaque match compte. Donc peu importe les joueurs, il faut être prêt. » P.J. Tucker

Dominés au rebond et aux points sur seconde chance dans leur défaite face au Heat, ils ont bien rebondi un 58-43 aux rebonds (23 pour Clint Capela, 16 pour P.J. Tucker) et des Spurs limités à seulement 7 points sur seconde chance.

« Notre marge d’erreur est faible. On doit faire toutes les petites choses pour gagner, c’est ce qu’on a fait ce soir. » Eric Gordon (18 points, 6 passes)

« Tout le monde doit élever son niveau de jeu parce qu’on n’a pas le choix. » Clint Capela, 21 points, 23 rebonds

Gerald Green a aussi bien apporté avec 12 de ses 15 points dans un 3ème quart remporté 43-26 (9/13 à 3-points) après une mi-temps conclu sur un 17-13 encaissé dans la 2ème période ! Maladroit à l’image de son équipe (38.9%, contre 47.7% pour SA, 19/54 à 3-points contre 10/24), James Harden (39 points à 12/34, 7/19 à 3-points) a toutefois été clutch. Les Spurs (menés de jusqu’à 17 points) passés devant d’un point à 3’03, il a rentré un step back à 3-points puis un autre à 1’05 (après un 3-points de Gordon) en plus de 3 lancers-francs à 39.4 secondes.

« On connaît l’importance de Chris pour cette équipe, mais on avait besoin de rebondir, c’est tout. Que Chris soit là ou pas, après une défaite, on veut toujours rebondir, surtout à la maison. Je suis fier des gars. » James Harden

via ESPN

Leave a Reply