LeBron James annonce la couleur : il a toujours recruté et il lui tarde la free agency pour recruter une superstar

LeBron James annonce la couleur : il a toujours recruté et il lui tarde la free agency pour recruter une superstar

L’été dernier les Los Angeles Lakers ont fait un coup magistral en recrutant LeBron James, mais ce n’est que la première partie du plan. L’objectif c’est de recruter au moins une autre superstar à côté de LeBron James, ce à quoi la franchise et le joueur lui-même vont s’atteler et s’attellent même déjà. Dans une interview accordée à Rachel Nichols, LeBron a évoqué le sujet.

Voici leur échange

RN: Dans cette ligue, tout du moins lors des 5 dernières années, vous avez besoin d’au moins deux joueurs d’élite pour remporter un titre. Ou même peut-être 4 ou 5

LJ: Ou peut-être 4. Yeah, yeah

RN: Mais au moins 2. Dans cette équipe des équipes des Lakers vous n’êtes pas seulement le seul joueur d’élite, mais vous êtes aussi le seul joueur All-Star. A quel point est-ce important pour vous que cette saison ou cet été, cette équipe puisse récupérer un autre joueur d’élite ?

LJ: Ce serait l’idéal. Et je pense que vous avez entendu de la part du front office ce en quoi ils croient et ce que nous pouvons faire. Mais ce sera aussi mon boulot. J’ai hâte d’être au moment où les gars deviendront free agents. Je serai à leur porte. Je les appellerai, je verrai comment nous pouvons aider cette franchise à devenir une franchise d’élite et pour qu’elle revienne au sommet de la montagne.

RN: Donc vous allez recruter parce que…

LJ: Oh, j’ai toujours recruté. J’ai toujours recruté. Je ne sais pas… Est-ce que c’est quelque chose de nouveau ? J’ai toujours recruté. J’essaye de faire venir des gars pour jouer avec moi depuis genre 2007. J’ai pris beaucoup de vents. Mais il y en a aussi beaucoup qui ne m’ont pas rejeté. Beaucoup de gars ne voulaient pas venir à Cleveland, il ne faut pas le cacher.

RN: Vous n’avez pas le sentiment que c’était à cause de vous ?

LJ: Non, je n’ai pas le sentiment que c’était moi. J’ai essayé de recruter tellement de gars à Cleveland, et j’ai pu en faire venir certains, mais cela n’a pas fonctionné.

RN: Dites m’en plus maintenant, n’attendez pas un 30 for 30 (documentaire d’ESPN)

LJ: Non, je ne veux pas. Je ne veux pas. Mais ce n’était pas difficile de recruter des gars à Miami, ça je peux vous le dire. Je ne pense pas qu’à L.A. ce sera pas compliqué de recruter des gars. Mais nous devons gagner. Au bout du compte l’important c’est gagner. Donc c’est mon boulot à l’heure actuelle de montrer que je peux gagner, peu importe qui est à mes côtés.

RN: Parlons des autres gars avec qui vous voudriez peut-être jouer. Vous avez dit récemment que ce serait incroyable si les Lakers mettaient en place un transfert pour Anthony Davis. Est-ce que vous avez parlé aux dirigeants des Lakers de faire une énorme offre pour récupérer AD.

LJ: Je ne l’ai pas fait. Je ne l’ai pas fait pour être franc. Et on ne m’a pas demandé ce que je pensais d’un transfert pour Anthony Davis. La façon dont on me l’a dit c’était quel sentiment j’aurais si Anthony Davis faisait partie de cette franchise, et j’ai répondu genre ‘Duh! Ce serait incroyable.’ Come on. Stevie Wonder peut voir ça. Il ne faut pas tout déformer. Ce serait incroyable qu’une superstar de 25 ans dans son prime vienne ici. Nous avons vu ça quand Shaq a débarqué ici en provenance d’Orlando. C’est ce que font les Lakers, ils vont pécher les gros poissons.

Leave a Reply