TJ McConnell raconte sa première rencontre avec Allen Iverson

TJ McConnell raconte sa première rencontre avec Allen Iverson

S’il est aujourd’hui un membre important de la rotation des Sixers (19 minutes par match en sortie de banc), TJ McConnell a galéré pour en arriver là. Le meneur de 26 ans n’a pas été drafté après un cursus complet en NCAA et il a fallu que les Sixers lui proposent un contrat de quatre ans au minimum pour qu’il fasse ses débuts en NBA et son nom était alors inconnu de la plupart. Mais pas d’Allen Iverson. La légende des Sixers et MVP de la saison 2000/2001  a pris le temps à cette époque d’échanger avec le meneur d’alors 23 ans, pour le plus grand plaisir de ce dernier.

« C’était pendant ma saison rookie, notre bilan était horrible et on jouait à domicile. À cette époque, j’étais à peine dans l’équipe, où au moins c’était l’impression que j’avais. On était la moins bonne équipe de la ligue et j’étais un free agent non-drafté qui s’est transformé en remplaçant. Vous avez compris l’idée. Fin bref, c’était l’échauffement et, pendant que je me m’étirais, j’ai croisé le regard d’Allen.  Il était sur le terrain et parlait à des gars de l’équipe. J’étais un peu en admiration pour être honnête donc je ne vais pas le voir mais lui termine sa discussion et vient me voir. Il m’a demandé comment j’allais, ça donnait l’impression qu’il me connaissait, qu’il me regardait jouer. Il m’a dit de continuer à bosser dur et à faire ce que je fais. Ensuite il a mis son bras autour de mes épaules, comme si il parlait en tant que meneur des Sixers à un autre meneur des Sixers et que personne d’autre ne devait nous entendre. À ce moment là, il m’a dit : « Ne t’en fais pas, on s’en sortira. » » TJ McConnell.

McConnell est en fin de contrat à la fin de la saison, il tourne à 6 points (56% aux tirs et 38% à trois points), 1,9 rebond et 3 passes décisives par match depuis le début de l’exercice.

Via the Player’s Tribune.

[Interview] Coach K : « Zion est unique ! »

Leave a Reply