Kyrie Irving : « Le talent ne suffit pas en NBA »

Kyrie Irving : « Le talent ne suffit pas en NBA »

Même lorsque James Harden (45 points) n’était pas sur le terrain hier (cela représente 9 minutes et 29 secondes de jeu), les Celtics ont été « outscorés » de 11 points. Ils ont aussi laissé passer 16 rebonds offensifs, dont 9 pour le seul Clint Capela.

« Oui, on a le talent. Mais ça ne suffit pas en NBA, man. Ça ne suffit pas. Pour nous, l’important c’est de faire toutes les petites choses. J’ai parlé à quelques-uns de nos gars, de nos vétérans, pour qu’on continue à appuyer là-dessus auprès de nos jeunes, tout en ayant aussi la responsabilité de faire ces petites choses. » Kyrie Irving

Autre « petite chose », le 3-points avec la planche rentré au buzzer du 3ème quart-temps alors qu’à 2.4 secondes, Terry Rozier avait lui-même réussi un tir primé pour ramener Boston à 89-86. L’équipe n’a pas su arrêté l’ex-joueur des Clippers avant le milieu de terrain et ce dernier a gagné de précieux mètres qui ont multiplié ses chances de mettre son tir difficile.

« En playoffs vous vous faites tuez pour des conneries comme ça. On l’a tous vu. Ce sont les petites actions comme ça qui ont leur importance, même si en apparence ça n’apparaît pas bien grave. » Kyrie Irving

Malin (et MVP en titre), Harden a su patiemment attendre de voir Marcus Smart switcher avec un autre défenseur dans le match. Il a ainsi fait face à Al Horford, Daniel Theis, Jaylen Brown ou encore Gordon Hayward.

« Quand vous le regardez depuis si longtemps, vous connaissez ses tendances. Mais la responsabilité doit être collective. Ça ne peut pas juste être à un gars de le stopper. Donc il faut accepter le challenge et ne pas avoir peur de le laisser dribbler un peu, mais si vous ne le défiez pas, il va vous aligner et c’est ce qu’il a réussi à faire. Il a obtenu des fautes, a ralenti le jeu, s’est fait la place. Ils ont réussi à mettre en place leur défense.

N’importe quelle équipe de Mike D’Antoni, tu sais qu’ils shootent de loin et qu’il va y avoir des longs rebonds. Mais quand tu as des gars qui font les petites choses comme P.J. Tucker et Clint Capela, ils permettent de garder le ballon en vie pour eux. Ils ont de nouvelles possessions, vous font monter sur les shooteurs. Eric Gordon, Gerald Green. Ils ont le feu vert ultime pour shooter le shoot qu’ils veulent. Donc il faut qu’on reste disciplinés contre une équipe comme ça. » Kyrie Irving

Depuis la blessure d’Aron Baynes, opéré de la main et absent encore un mois, les Celtics sont 27èmes de la ligue au rebond. Ils ont été dominés 54-38 dans le domaine jeudi soir et 16 à 7 sur les prises offensives.

« C’est inacceptable. Ils étaient l’équipe la plus physique ce soir, ils sont allés chercher ces rebonds. En grande partie, je n’ai pas suffisamment fait un bon boulot pour aller les prendre, et ils nous ont fait mal. » Al Horford

« La prochaine étape pour nous c’est simplement de savoir qu’il y a d’autres opportunités qui s’offrent à toi autres qu’avoir le ballon dans les mains. Tu n’as pas besoin du ballon pour juste dribbler et prendre un fadeaway à chaque fois. Tu peux couper backdoor, poser un écran pour un coéquipier. Il y a d’autres choses qui peuvent aider une attaque à s’épanouir plutôt que de simplement rester là dans le périmètre. » Kyrie Irving

via The Athletic

1 Comment

  1. Smart a manqué de récidivé comme l'an dernier contre Harden.

Leave a Reply