Dennis Smith Jr. se rachète avec la manière; Rick Carlisle : « C’est ce que font les grands joueurs »

Dennis Smith Jr. se rachète avec la manière; Rick Carlisle : « C’est ce que font les grands joueurs »

Durant son absence de 10 matchs entre le 5 et le 26 décembre pour une blessure au poignet, Dennis Smith Jr. a été l’objet de rumeurs sur un possible départ de Dallas en raison du début de saison canon de Luka Doncic avec les Mavs. De retour depuis 2 matchs, le meneur de 21 ans apporte 14 points, 2.5 rebonds et 2.5 passes de moyenne en moins de 30 minutes sur ces 2 rencontres. Hier contre OKC, il s’est révélé décisif dans les dernières secondes avec d’abord un layup pour passer devant à 24.8 secondes puis une défense solide sur un Paul George pourtant très chaud (36 points). De quoi se rattraper après son panier tout cuit raté au buzzer à New Orleans vendredi.

« C’est ce que font les grands joueurs. Tu mets le panier pour passer devant d’un côté et tu défends sur le meilleur joueur de l’autre. Il ne devait pas être sur George normalement, mais ils faisaient beaucoup de choses pour faciliter le switching. Il l’a fait prendre un shoot difficile et lui a un peu cassé son rythme. Avec un gars comme George, c’est le meilleur que vous puissiez espérer faire. Car d »une façon ou d’une autre il va trouver un shoot. » Rick Carlisle

DeAndre Jordan a ensuite complété un 10-2 en faveur des Mavs (17-18, 12èmes) sur la ligne (1/2) et l’équipe a porté son bilan à 15-3 à domicile grâce à ce succès obtenu face à la 3ème équipe de l’Ouest (22-13).

« C’était clutch. Paul est un sacré attaquant et il joue très bien cette saison pour eux, il score beaucoup. On avait besoin que Dennis aille nous chercher un stop en fin de match. Il a fait une super action défensive en obligeant Paul à prendre un tir difficile puis on a réussi à prendre le rebond. » DeAndre Jordan

« Avec Dennis l’important c’est qu’il garde sa vitesse dans le jeu. Quand il garde cette force verticale vers lui… personne ne peut rester devant lui. Il a fait beaucoup de chemin, mais on a toujours su qu’il avait les capacités, l’esprit de compétition. C’était juste une question d’expérience, de goûter à la victoire et aussi beaucoup à la défaite pour en venir à un point où tu détestes encore plus perdre que tu n’aimes gagner.  » Rick Carlisle

via Mavs.comSportsDay

Leave a Reply