Kevin Durant sur James Harden : « Sur ses 23 tirs à 3-pts, il y avait probablement 22 step-backs »

Kevin Durant sur James Harden : « Sur ses 23 tirs à 3-pts, il y avait probablement 22 step-backs »

James Harden a encore fermé des bouches à Oakland cette nuit. Il a poursuivi sa série folle avec non seulement un nouveau match à 40 points ou plus – le 5ème d’affilée, excusez du peu – mais aussi le 3-points « dagger » sur la tête de deux Warriors (Klay Thompson et Draymond Green) pour offrir la victoire aux Rockets 135-134 en prolongation.

« Il a juste fait ce qu’il fait d’habitude. C’est le maître de l’isolation, du step-back three et de la provocation de fautes. On l’a très bien tenu éloigné de la ligne des lancers-francs dans l’ensemble. Il a mis un shoot impossible à la fin. Juste une performance incroyable. Donnez-lui tout le crédit qu’il mérite. » Steve Kerr

« Bravo à James. Les deux équipes ont bien joué. On a raté des tirs à la fin, mais on était encore dans le match. On a levé le pied dans le 3ème, je ne pense pas qu’on ait perdu le match là. James a pris 23 tirs à 3-points ce soir. Ça fait beaucoup, un tel volume. C’est un joueur phénoménal, on s’attend à ce qu’il score beaucoup. Mais derrière vous avez Gerald Green qui en prend 10 (3/10), c’est trop. Austin Rivers en met 4, bravo à lui aussi parce que ce n’est pas vraiment un sniper mais il est venu pour jouer. C’est comme ça. Danny (Danuel House Jr.) leur a apporté 17 points, de bons points parce qu’il n’est pas titulaire, donc il faut saluer la perf’ des Rockets. » Kevin Durant

Au final le MVP en titre a aligné 44 points à 13/32, 10/23 à 3-points, 8/9 aux lancers-francs, 10 rebonds, 15 passes et 2 contres en 44 minutes de jeu.

« Il joue comme ça depuis que je le connais, quand il avait 17 ans. C’est juste que tout le monde le voit maintenant » Kevin Durant

Le trio Stephen Curry (35 points), Klay Thompson (26 points) et Kevin Durant (26 points) a été bon mais le double MVP des Finales n’a pas pu faire de miracle à 0.4 seconde du buzzer après le shoot clutch d’Harden, héros d’une équipe de Houston (21/54 à 3-points contre 14/37 pour Golden State) revenue d’un retard de 20 points ! Le barbu a enchaîné les shoots plus difficiles les uns que les autres et il n’y avait pas beaucoup mieux à faire en défense, si ce n’est de constater les dégâts.

« Bravo à lui, il a mis des shoots compliqués. Surtout le dernier dans le 4ème et le dernier en prolongation. Globalement on l’a bien fait bosser toute la soirée, il a juste mis des tirs difficiles qui ont changé le momentum. » Stephen Curry

« Sur ses 23 tirs à 3-points, il y avait probablement 22 step-backs. C’est difficile de tous les empêcher, mais ceux sur drive-and-kick et sur pick-and-rolls où on ne sort pas assez vite, on doit être meilleurs dans ces situations. » Kevin Durant

« L’objectif c’est de toujours faire en sorte qu’il soit dans le périmètre et pas derrière la ligne. On a fait du bon boulot là-dessus en première mi-temps mais pas en seconde. Il est comme ça, il peut avoir tous les shoots qu’il veut. » Draymond Green

Cette défaite, qui a mis fin à une série de 2 succès acquis à Portland et Phoenix, aurait largement pu être évitée selon Curry et Thompson.

« Sans aucun doute. Quand vous avez une telle avance, vous ne perdez pas à la maison. Évidemment James a mis une poignée de gros shoots. Ils ont fait bouger le ballon et mis des shoots à 3-pts dans le 3ème quart, ce qui les a réveillés. Nos rotations défensives étaient lentes et nous avons été un peu paresseux car nous avions une bonne avance. Mais c’est dur à avaler quand vous avez une telle avance. » Curry

« James n’aurait pas eu à mettre ce shoot si on avait juste joué comme on est censé le faire En seconde mi-temps, la circulation de balle est devenue stagnante, on l’a vu sur plusieurs de nos tirs. En première mi-temps on jouait un bon basket, la prise de décisions était rapide puis ensuite en seconde mi-temps on a ralenti et trop forcé sur l’isolation. On peut être excellents là-dedans, mais on joue notre meilleur basket quand il y a du mouvement partout. On n’a pas joué avec ce killer instinct en seconde mi-temps, on s’est relâchés quand on était à +17. » Klay Thompson

via Mercury News

[Ma NBA] Dominique Wilkins : « Jouer en NBA, c’était comme mourir et arriver au paradis »

Leave a Reply