Bradley Beal : « Tu essaies de ne pas être un fan, mais je suis un fan, un énorme fan de son jeu »

Bradley Beal : « Tu essaies de ne pas être un fan, mais je suis un fan, un énorme fan de son jeu »

Vendredi soir à Miami, Bradley Beal affrontait pour la 16ème fois de sa carrière Dwyane Wade. Le triple champion NBA de 36 ans tirera sa révérence dans quelques mois et Beal, 25 ans, a hérité après la victoire du Heat du n°3 (tiens donc) mythique d’un joueur qu’il admire depuis toujours sans jamais lui avoir vraiment dit avant ce match.

« J’ai essayé de ne pas perdre la tête quand il me l’a donné parce que c’est incroyable. Tu essaies de ne pas être un fan, mais je suis un fan, un énorme fan de son jeu. J’essaie un peu de baser mon jeu sur le sien. C’est probablement la première fois que je dis ça, mais c’est une légende, pour toujours. » Bradley Beal

Ce n’est pas pour rien que Beak

« Il est une des raisons pour lesquelles je porte le numéro 3 et pour la première fois je lui ai dit ce soir. Je ne lui avais jamais dit pendant toutes ces années où je l’ai affronté. Mais il est une des raisons pour lesquelles je poste ce numéro. Cela signifie beaucoup pour moi de pouvoir porter son maillot, parce qu’il a 3 titres, il est un des meilleurs arrières de l’histoire. Et je suis heureux d’avoir pu l’affronter. » Beal

Nerveux avant de lui demander son maillot par peur d’un refus, Beal a vite été assuré puisque Wade, touché que le Wizard le considère comme son idole, voulait également le sien.

« Ces moments représentent énormément. Les ovations des fans c’est super, mais savoir que tu as un impact sur le développement des futurs joueurs et des bons joueurs de la ligue, ça représente beaucoup. Quand il me l’a dit, je l’ai remercié, et j’espère avoir été un assez bon modèle pour lui. » Dwyane Wade

À Washington depuis 2012, Beal espère pouvoir laisser une trace similaire à celle de Wade à la fin de sa carrière.

« Il a ouvert la voie pour moi, pour beaucoup d’entre nous dans le jeu d’aujourd’hui. Il représentait tout pour cette ville et cette équipe. C’est le genre d’héritage que je veux laisser aussi. » Bradley Beal

Les deux joueurs pourraient se retrouver une dernière fois lors de la visite de Miami à D.C. le 23 mars.

« Il est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, et ça ne le rend pas arrogant pour autant. Il est humble et il est toujours là à son âge, c’est génial. Il a traversé beaucoup de choses, les gens parlent, mais il est toujours là, en compétition contre les meilleurs d’entre nous. Je n’ai que du respect pour lui, pour son jeu et l’héritage qu’il a laissé. » Bradley Beal

via ESPN

Leave a Reply