Luke Walton : « Lorsque ça se complique, on n’entend plus grand-chose »

Luke Walton : « Lorsque ça se complique, on n’entend plus grand-chose »

Avant la réception des Knicks, Luke Walton avait insisté sur un point avec son équipe : gagner par la défense. Premier quart-temps ? 39 points encaissés. Revenus dans le match après avoir pris jusqu’à 17 points de retard grâce à un 67-47 sur les 2 périodes suivantes, les Lakers vont même réussir à mener de 6 points à l’entame du 4ème quart-temps… avant d’encaisser un 11-3 fatal durant les 4 dernières minutes.

« Le ballon circulait superbement bien quand on a construit notre avance. Et puis ensuite, une fois que les shoots ont commencé à ne plus rentrer, les gars ont commencé à essayer de faire les choses eux-mêmes. Ce n’est pas la bonne recette pour qu’on gagne. » Luke Walton via L.A. Times

« Même en situations de fin de match, on doit continuer à faire ces extra passes. Même si on en rate 3 ou 4, on doit continuer à se faire confiance et à éviter le 1 contre 1. » Kentavious Caldwell-Pope (19 points à 6/16)

« On est dans des nouveaux rôles avec les blessures. On doit apprendre à gérer l’adversité, à exécuter notre jeu dans les moments chauds, quand ça compte le plus. » Josh Hart (6 points à 2/11)

Sans LeBron James (adducteur), Rajon Rondo (main) et Kyle Kuzma (dos), l’équipe (4ème défaite en 5 matchs depuis la blessure de James à Noël) sifflée par le Staples Center en fin de match a manqué de leaders vocaux selon Walton.

« Ça doit venir du groupe. On a quelques-uns des meilleurs leaders de la ligue. LeBron (James), (Rajon) Rondo et Tyson (Chandler) mais ils sont blessés donc c’est aux autres de prendre le relais. Les gars le font, mais on doit juste le faire encore plus.

C’est très bien quand les choses se passent bien. Le problème c’est que lorsque ça se complique ou que l’équipe adverse prend feu, on n’entend plus grand-chose. C’est là qu’on en a le plus besoin de leadership. C’est là qu’on a besoin des 5 gars sur le terrain qui parlent de ce qui s’est passé sur l’action précédente et de ce qui va se passer sur l’action suivante. C’est quelque chose qui vient avec l’âge normalement. On joue avec beaucoup de jeunes actuellement, mais c’est comme ça et nous sommes convaincus que les gars qui jouent peuvent gagner. Il faut juste le faire. » Luke Walton

L.A. a payé ses 16 turnovers (6 pour les Knicks), dont 2 pour le seul Lonzo Ball (auteur des seuls points de son équipe dans les 4 dernières minutes avec un 3-points réussi, 5/7 de loin sur le match) dans le money time. Le meneur n’a délivré que 2 passes décisives.

« On a fait trop de fautes dans le dernier quart. Je crois qu’ils ont eu 20 lancers-francs dans la période. Il faut qu’on commence à mettre un peu de ces shoots ouverts. Mais ce n’est pas la raison principale de notre défaite ce soir. On a arrêté de faire les extra passes.

« C’est une défaite malheureuse. Ce qui est frustrant c’est que ça vient de choses dont on parle : revenir en défense, prendre soin du ballon, ne pas faire faute. Ils ont pris 41 lancers-francs ce soir, à l’extérieur. C’est beaucoup, parce qu’on perd beaucoup de ballons. » Luke Walton

Brandon Ingram a signé 21 points mais n’a shooté qu’à 8/21 (un seul panier dans le 4ème quart-temps), et les Knicks sont repartis avec la victoire malgré leur 37.4% de réussite aux tirs !

Leave a Reply