[Interview] Timothé Luwawu-Cabarrot : « Je sais que l’équipe peut être bien meilleure avec moi sur le terrain »

[Interview] Timothé Luwawu-Cabarrot : « Je sais que l’équipe peut être bien meilleure avec moi sur le terrain »

Transféré des Sixers au Thunder cet été, Timothé Luwawu-Cabarrot était content de ce trade car il n’avait pas pu se faire une place régulière dans la rotation à Philly. Mais en cette première partie de saison, la situation est finalement encore plus compliquée à  OKC. Il n’a joué que 17 rencontres et au mois de décembre il a totalisé 6 minutes. Une situation difficile comme il nous l’a confié lors d’une entrevue du côté de Los Angeles.

Tu as saisi ta chance lorsque tu as l’a eue au mois de novembre mais malgré ça tu n’as toujours pas de temps de jeu régulier. Comment est-ce que tu vis cette situation ?

C’est assez compliqué. Quand je suis sur le terrain je fais ce que j’ai à faire, je fais mon job et je suis un professionnel. Je reste professionnel et je continue de faire ce que j’ai à faire, de travailler dur, écouter ce que disent les coachs, supporter mon équipe. Je fais partie de l’équipe donc je vais participer aux victoires par n’importe quel moyen possible. Si c’est en supportant l’équipe, je supporte l’équipe. C’est frustrant, c’est sûr, mais je continue à travailler pour la prochaine opportunité que j’aurai.

Est-ce que Billy Donovan te donne des explications, te dit ce qu’il faut que tu fasses pour avoir un peu plus ta chance ?

C’est assez bref. Après il a sa rotation, il a ses raisons. Il a ses raisons mais je pense qu’il ne peut pas vraiment communiquer sur ça. Moi je suis là, je suis présent, je fais tout ce que j’ai à faire. J’attends et je vais continuer d’attendre.

Tu es free agent à la fin de la saison, est-ce que tu réfléchis déjà à l’avenir et à ce qui peut se passer l’année prochaine ?

Oui bien sûr. C’est la première fois que je vais être free agent. C’est sûr que dans la situation dans laquelle je suis, je réfléchis ‘comment ça va se passer ? qu’est-ce que je vais faire ? etc.’ Mais dans ma tête, tant que je travaille et que je fais ce que j’ai à faire, que je reste moi, le même joueur que j’étais quand je suis arrivé ici ou quand j’ai eu du temps de jeu à Philly ou ici, tout va se passer pour le mieux.

Est-ce que pour toi le mieux ce serait de te faire ta place ici ou finalement d’être transféré ?

J’aime mes coéquipiers, j’aime l’équipe, j’aime la ville, j’aime l’organisation et ça me ferait plaisir d’avoir une place ici car je sais que je peux aider l’équipe. Je sais que l’équipe peut être bien meilleure avec moi sur le terrain. Donc c’est sûr que ça me ferait plaisir de jouer ici et de continuer ici, mais si je n’ai pas une opportunité ici, ce sera ailleurs.

On entend dire parfois que Russell Westbrook n’est pas le meilleur des coéquipiers, que c’est compliqué de jouer avec lui. Comment est-ce qu’il est au quotidien ?

C’est une des meilleures personnes avec qui j’ai joué. Que ce soit Paul (George) ou Russ, c’est vraiment deux coéquipiers et deux leaders que tu as envie d’avoir dans ton équipe. Chaque match ils seront là, ils seront présent. Ils sont durs et ils sont exigeants parce qu’ils veulent le meilleur du meilleur, ils veulent gagner. C’est juste être professionnel et savoir ce que tu as à faire, donc pour moi ce n’est pas un problème.

Est-ce que Paul George te donne des conseils ?

On se parle, on discute, on rigole, il me donne des conseils, on s’entraîne ensemble, on fait des trucs ensemble. C’est cool d’avoir un gars comme ça.

Propos recueillis par Guillaume Graciano, Le 6e Homme (@le_6e_homme) à Los Angeles

Leave a Reply