Stephen Curry peut-il encore être le MVP 2019 ? Pas assez de matchs ? Pas assez de victoires ? L’avis de l’intéressé

Stephen Curry peut-il encore être le MVP 2019 ? Pas assez de matchs ? Pas assez de victoires ? L’avis de l’intéressé

Trois principaux facteurs ne jouent pas en faveur de Stephen Curry dans la course au titre de MVP cette saison. D’abord les Warriors et leur pléiade de stars n’ont – pour l’instant – pas le bilan bulldozer suffisant pour convaincre la majorité. Ensuite, le vainqueur du trophée Maurice Podoloff en 2015 et 2016 a déjà manqué 11 matchs cette saison, là où James Harden et Giannis Antetokounmpo n’ont respectivement été absents que 3 et 2. Au mieux, il en jouera donc 71.

« Je crois que j’ai vu une stat sur Allen Iverson, qu’il était le seul MVP à avoir joué 70, 71 matchs, je crois que c’était ça ? Aucun MVP n’en a joué moins ? » Stephen Curry

Si, Bill Walton, lors de la saison 1977-78. MVP avec seulement 58 matchs joués (18.9 points, 13.2 rebonds, 5 passes et 2.5 contres par match avec Portland, 58 victoires pour 24 défaites, élimination en demi-finales de conférence Ouest). Mais dans l’ère moderne, Iverson est effectivement celui au plus petit nombre de matchs (Harden le suit avec 72 l’année passée).

« Je ne sais pas quelle est la limite pour que ce soit considéré comme une saison dite ‘complète’, 66 matchs ? Non, je ne sais pas. 72, 65, 60 ? Si ces 60 matchs étaient largement au-dessus des autres, une blessure importante ne devrait pas discréditer ça. Après s’il y a 10, 12 matchs de repos là-dedans, c’est différent. Mais si tu es vraiment blessé non. » Stephen Curry

Enfin, le triple champion NBA est un peu moins complet que le Rocket et le Buck :

  • Curry : 29.4 points, 5.1 rebonds, 5.2 passes et 1.3 interception par match (34.9 minutes)
  • Harden : 33.7 points, 5.9 rebonds, 8.7 passes et 2 interceptions par match (37.2 minutes)
  • Antetokounmpo : 26.6 points, 12.6 rebonds, 6 passes, 1.3 interception et 1.6 contre par match (33.5 minutes)

Mais si l’on veut vraiment plaider la cause du Chef, on peut souligner qu’il shoote à 49.1% et 45% à 3-points, contre 43.6% et 38.6% de loin pour Harden. Giannis lui shoote à 58.3%, mais seulement 16.9% à 3-points.

« C’est là que ça devient délicat. Vous pouvez regardez les chiffres autant que vous voulez. Si vous voulez trouver quelque chose qui joue en votre faveur, vous pouvez le trouver. Ou vice versa. Les gens qui votent doivent décider à quoi ils accordent le plus de valeur. » Stephen Curry

Autre argument pour le n°30, sans lui Golden State n’a gagné que 5 matchs en 11 rencontres. Avec lui, le bilan passe à 21-8. Sur ses 1011 minutes passées sur le terrain, l’équipe a un rating net de 10.1, c’est le 2ème meilleur en NBA derrière Antetokounmpo parmi les candidats au titre de MVP.

« Je n’ai jamais parlé de ça avec un autre MVP. Mais ce n’est pas quelque chose qui vous trotte dans la tête au quotidien du genre : ‘Il faut que j’aille mettre 50 points et faire mes stats de MVP’. Non. C’est juste que tout le monde veut jouer au plus haut niveau. Je ne sais pas à quel point c’est présent dans la tête des joueurs tous les jours. Les gars peuvent sûrement se fixer cet objectif, l’écrire sur un mur, sur le téléphone, en se disant : ‘Je vais aller le chercher’. Mais jour après jour, est-ce que tu te réveilles vraiment en te disant :’Ok, MVP. MVP. Je ne peux pas rater ce match sinon je n’aurais pas le MVP’. Je ne sais pas qui fait ça. Jouons juste au basket. » Stephen Curry

via The Athletic

1 Comment

  1. Le contraste avec le discours du barbu ya 5 jours est juste hallucinant.

Leave a Reply