Approche-t-on de la date de péremption des Warriors ? Kerr : « Je suis presque sûr qu’on ne gagnera pas 17 des 20 prochains titres »

Approche-t-on de la date de péremption des Warriors ? Kerr : « Je suis presque sûr qu’on ne gagnera pas 17 des 20 prochains titres »

À la fin de cette saison 2018-19, le feuilleton de la free agency reprendra ses droits. Et il devrait être assez animé du côté des Warriors. Klay Thompson sera free agent, Kevin Durant pourra le devenir s’il n’active pas sa player option de 31.5 millions de dollars pour 2019-20 et Draymond Green, qui a encore 1 an de contrat mais a déjà prévenu qu’il ne ferait plus de « sacrifice financier », pourrait refuser une prolongation afin d’aller chercher un possible contrat super-max (226 millions sur 5 ans) en 2020. Sans parler de DeMarcus Cousins, qui ne coûte cette saison que 5.3 millions de dollars.

Un contexte qui ne semble pas préoccuper l’équipe pour le moment. Logique puisque cette dernière chercher à remporter un 3ème titre d’affilée et que ses résultats en playoffs pourraient aussi venir influencer les différentes négociations.

« Non on n’y pense pas vraiment. On croit tous dans le pouvoir de l’instant. Si vous anticipez trop les choses, vous créez une distraction par rapport à vos objectifs en cours. » Klay Thompson

« De toute façon si on ne gagne pas le titre les gens vont dire que la dynastie est terminée. » Steve Kerr

Conscients qu’ils ne pourront pas disputer les Finales tous les ans pendant 20 ans, les Warriors aimeraient au moins pouvoir s’inscrire dans un schéma similaire aux San Antonio Spurs, en devenant une équipe sérieuse sur la durée.

« C’est l’objectif de Bob (Myers, GM). C’est l’objectif de Joe (Lacob, propriétaire). Même les Spurs n’ont pas été prétendants au titre chaque année. Je suis presque sûr qu’on ne gagnera pas 17 des 20 prochains titres. Ce dont tout le monde va parler c’est combien de temps cette version des Warriors va-t-elle durer ? Et il y a une durée limitée, c’est comme ça. » Steve Kerr

Interrogé sur le sujet, Andre Iguodala a lui préféré se protéger des interprétations des médias.

« Je vais juste dire ‘ouais’. Je vais peut-être continuer à dire ça. Et le tweeter même tiens. Qu’est-ce que l’honnêteté fait encore aujourd’hui à part vous mettre dans une position vulnérable dans laquelle on peut profiter de vous ? » Andre Iguodala

via The Athletic

[Interview] Vince Carter : « Ce feeling il n’y a peut-être rien de comparable »

Leave a Reply