Nouveau meneur du Heat, Justise Winslow explose

Nouveau meneur du Heat, Justise Winslow explose

Avec la blessure de Goran Dragic au genou, Erik Spoelstra s’est retrouvé sans véritable meneur à qui donner les rênes de l’équipes et il a finalement opté pour l’option Justise Winslow, jusque là utilisé plutôt en 3 ou en 4. L’ailier était assez décevant depuis son arrivée dans la ligue, malgré de bonnes dispositions défensives, notamment en raison d’un jeu offensif encore trop peu développé et un shoot trop inconstant. Mais ce repositionnement a été comme une révélation pour lui et il a franchi plusieurs paliers ces dernières semaines. Cette nuit il a peut-être sorti le meilleur match de sa carrière face aux Grizzlies, très agressif et excellent en première mi-temps. Il signe 26 points à 10/16 dont un 4/4 à 3-pts, 7 rebonds, 4 passes et 1 interception en 34 minutes

« J’ai juste été agressif, j’ai pris ce qu’ils me donnaient. C’est comme ça pour n’importe qui dans cette équipe. Chaque joueur qui a un shoot ouvert, nous nous attendons à ce qu’il le prenne avec confiance. Nous pensons tous que ça va rentrer, donc je prenais juste les shoots qu’ils me donnaient. Les positions se présentaient. Nous avons shooté avec confiance et ce soir c’est rentré. » Winslow

Depuis début décembre il tourne à 14.7 points à 47.4% dont un excellent 41.3% derrière l’arc en plus de 5.4 rebonds et 4.8 passes en 19 rencontres. Avant sa 4ème saison, il avait tout d’un petit flop avec des moyennes de 7.5 points et 2 passes, pas assez d’impact en attaque et de très mauvais pourcentages. Mais il y a eu un déclic, aidé sans doute par un gros boulot en coulisse et il reste sur 10 matchs de suite avec au moins 10 points, ce qu’il n’avait plus connu depuis Duke.

« Il passe énormément de temps à bosser sur son jeu. Je le fais jouer sur un nouveau poste à l’heure actuelle et il apprend, et il emmagasine toutes les informations soir après soir, et il trouve un équilibre pour savoir quand nous organiser et quand être agressif. Ce soir en première mi-temps nous avions besoin qu’il soit agressif. » Spoelstra

Si le Heat est performant dernièrement et a retrouvé un bilan au-dessus des 50% (21-20), il n’y est clairement pas étranger.Depuis début décembre il affiche un plus/minus de 120, soit le meilleur de l’équipe puisque le second, Derrick Jones Jr., est à 68. Il est bien plus efficace ballon en main, prend de meilleures décisions, et cela se traduit dans les chiffres : 39 passes décisives pour seulement 8 ballons perdus sur les 6 derniers matchs, soit un ratio impressionnant de 4.9.

« Le plus dur à comprendre pour un fan lambda et là où je suis très exigeant avec lui c’est que sa ligne de stats peut pas mal varier à chaque match. Là c’est 26 points ce soir et 7 rebonds. Le prochain match il faudra peut-être qu’il délivre 10 ou 12 passes, qu’il  lise l’adversaire, le jeu et ce qui se passe. Mais il a le QI pour pouvoir développer ça. » Erik Spoelstra

Via Miami Herald

Leave a Reply