James Harden dépasse des légendes et banalise l’extraordinaire; Mike D’Antoni : « Il était cuit »

James Harden dépasse des légendes et banalise l’extraordinaire; Mike D’Antoni : « Il était cuit »

24 heures difficiles pour les Rockets qui se sont inclinés à Orlando et au retour à Houston ils ont appris hier matin que Clint Capela serait out 4 à 6 semaines. Un énorme coup dur mais pas le temps de souffler puisque le soir même ils retrouvaient les Memphis Grizzlies. Auteur d’une performance très compliqué face au Magic avec un 1/17 à 3-pts (après un record NBA de 12 matchs avec au moins 5 tirs à 3-pts réussis), James Harden n’a pas vraiment douté…

« J’ai fait un 1/17 ? Merde, ça fait beaucoup de tirs à 3-pts ratés. Wow. Si j’en mets 6, c’est un festival, ça fait un match à 60 points. Donc Orlando a eu de la chance hier soir. » Harden

« Il n’est pas qui il est sans raison. Cela ne le déstabilise même pas. Il entré en jeu ce soir comme s’il avait fait 17/17. C’est tout simplement l’état d’esprit qu’ont les grands joueurs. Je vous le dis, si un autre joueur de la ligue avait fait un 1/17, il aurait joué en étant totalement perturbé. James arrive confiant, et c’est justement pour ça qu’il est qui il est. » Austin Rivers

Le barbu avait un poids encore plus lourd sur les épaules cette nuit et Mike D’Antoni craignait qu’il soit cramé avec cet enchaînement de matchs. Mais il a été tout simplement monstrueux avec son record de saison : 57 points à 17/33 dont 6/15 à 3-pts, 17/18 sur la ligne des lancers, 9 rebonds et 2 passes.

« Je sais qu’il était cuit. Il a essayé d’orchestrer l’attaque en début de rencontre pour économiser un peu ses jambes. Les gars qui ont défendu sur lui sont vraiment de bons joueurs. Le gamin (Jevon) Carter est vraiment bon. Garrett (Temple) aussi. Quand ils switchent ils ont des défenseurs qui sont longs. Ce qu’il vient de faire, nous avons tendance à partir un peu du principe que c’est normal. C’est genre ‘Oh, regarde, c’est pas mignon ça ? 57 points !’ En ayant les jambes lourdes et en jouant 43 minutes hier soir, c’est plus qu’impressionnant. Rares sont les joueurs qui peuvent faire ça, s’il y en a d’autres. » Mike D’Antoni

Il s’est peut-être économisé en début de rencontre mais il a planté 36 points en première mi-temps, à un point du record de franchise de Vernon Maxwell. Il a expliqué que gagner après la blessure de Clint était encore plus important que sa performance individuelle.

« Je ne sais pas si c’était un coup de boost émotionnel. Je savais que nous devions gagner ce match. Je savais que nous avions laissé filer un match la nuit dernière et que c’était une autre occasion pour nous de gagner ce soir. Je ne sais pas si c’était un coup de boost émotionnel, mais je sais que le moment est important pour nous dans le sens où nous avons trois titulaires absents et que les gars doivent prendre le relais. Il n’y a aucune excuse. » Harden

Avec ces 57 points il en est désormais à 17 matchs de suite à au moins 30 points, la plus longue série depuis les 20 matchs de suite de Wilt Chamberlain en 1964. Il fait mieux que Kobe Bryant et Kareem Abdul-Jabbar et leurs 16 rencontres de suite. Pas loin de son record de franchise, il en est désormais à 3 matchs à au moins 50 points cette saison et 12 en carrière. Les seuls à avoir au moins autant de matchs au-delà des 50 points sont Chamberlain, Michael Jordan, Bryant, Elgin Baylor, Rick Barry et LeBron James.

Ce succès en tout cas fait du bien à Houston qui avait tout de même perdu 3 de ses 5 derniers matchs. Et Harden n’aura pas trop le temps de se reposer car il va falloir enchaîner dès demain soir face aux Nets.

« Cette victoire était importante. Je dois me reposer demain et être prêt pour mercredi. Même chose. » Harden

Via ESPN

Leave a Reply