Gregg Popovich : « Heureusement les matchs NBA durent 48 minutes »

Gregg Popovich : « Heureusement les matchs NBA durent 48 minutes »

Après une belle série de victoire, les Spurs restaient sur 3 défaites en 4 rencontres avant de se déplacer à Dallas. Et rien n’a débuté comme prévu puisque les locaux ont démarré par un 23-4 ! Après 12 minutes ils menaient 35-20 et ont compté jusqu’à 19 points d’avance. Maladroits et surtout absents en défense, les hommes de Gregg Popovich ont fini par réagir

« Heureusement les matchs NBA durent 48 minutes. Nous les avons regardés pendant 12 minutes, nous ne nous sommes pas vraiment battus, nous leur courions après, mais j’ai trouvé que dans les 2ème, 3ème et 4ème quarts, nous nous sommes battus. C’était la grosse différence. C’est une bonne équipe et ils nous ont pris à la gorge. Je suis juste fier que nos gars se soient accrochés et n’aient pas succombé à un vraiment bon quart-temps de la part de Dallas. C’est une très bonne victoire. » Gregg Popovich

Ils ont grappillé peu à peu leur retard pour égaliser en tout début de dernier acte. DeMar DeRozan, en difficulté depuis quelques rencontres, a pris les choses en main. Il a notamment marqué ou passé sur 6 paniers de suite qui ont permis à San Antonio de se retrouver en tête 96-90 avec 5’34 à jouer. Il n’a pas été non plus très en réussite cette nuit avec un 6/13 pour 14 points mais il a mis des paniers importants et délivré 9 passes décisives.

« Nous lui avons donné le ballon et il a fait le job. C’est un joueur tellement altruiste que parfois il oublie qu’il peut faire le boulot par lui-même, notamment sur pick & roll. Je suis content que le ballon était dans ses mains pour en prendre soin. » Pop

« Il a été agressif, il est allé au cercle et s’il n’y avait rien qui se présentait pour lui, il trouvait le quelqu’un d’ouvert. C’est ce qu’il fait la plupart du temps, il rend le jeu plus facile pour les autres. » Davis Bertans
Bertans a profité des offrandes de l’ancien Raptor, en marquant 9 points dans le dernier quart sur 3 tirs à 3-pts, dont deux assistés par l’arrière. Il a notamment planté le 3-pts qui a mis les Spurs définitivement en tête à 101 secondes du buzzer

« Je suis allé sur une position ouverte et DeMar m’a passé le ballon. Je n’ai pas réfléchi. Il faut juste mettre ces shoots. » Bertans

Le banc texan a été décisif puisqu’il a manqué 30 des 44 dernières points, pour faire passer un déficit 69-61 à une victoire de 4 points.

Via San Antonio Express News

Leave a Reply