[Interview] Elie Okobo : « Jamal Crawford m’apporte beaucoup »

[Interview] Elie Okobo : « Jamal Crawford m’apporte beaucoup »

Les Phoenix Suns se sont de nouveau inclinés cette nuit, cette fois sur un shoot au buzzer après avoir vendu chèrement leur peau du côté de Toronto. Le Français Elie Okobo, auteur d’un match solide avec 8 points à 2/3 dont 1/2 à 3-pts, 1 rebond et 2 interceptions en 16 minutes, a répondu à nos questions après la rencontre

Elie, tout d’abord, parlons un peu du match. Une bonne performance collective ce soir mais qu’est-ce qui vous a manqué pour l’emporter ?

Je pense qu’on paie notre mauvais début de match. On n’a pas été assez agressif, ça leur a permis d’avoir beaucoup de paniers faciles et nous derrière en attaque c’était un peu difficile parce qu’on avait pas de jeu rapide. Mais arrive quand même à revenir au score. Après, il nous manque un peu de lucidité, quelques actions en attaque et en défense. Et puis c’est un tir très difficile et contesté que Pascal Siakam rentre qui nous fait perdre donc c’est dur mais c’est comme ça.

Vous avez été surpris que ce soit Siakam qui ait le ballon sur la dernière action ?

Je pense pas, on était prêt à défendre, on était en place, on avait dit qu’on changerait sur n’importe quel joueur, c’est ce qu’on a fait mais il a mis un tir très difficile. Je trouve qu’on a bien défendu. Mais de manière générale on doit jouer plus agressif parce qu’à l’extérieur et surtout contre une équipe comme Toronto, on doit jamais lâcher.

Plus globalement, les résultats collectifs des Suns sont compliqués, mais comment tu juges ton bilan individuel à mi-parcours pour ta saison rookie ?

J’apprends, je progresse, je travaille dur, je prends du plaisir à être ici et à apporter quelque chose à l’équipe. Je me sens de plus en plus confiant et serein sur le terrain. Je pense que c’est bien pour la suite. C’est à moi de montrer mes qualités offensives mais aussi ce que je peux donner défensivement notamment au niveau de l’énergie.

C’est compliqué pour toi de ne pas savoir avant chaque match quel temps de jeu tu vas avoir ?

Non, je pense que ça fait partie de la vie d’un rookie. Dans une première saison, il faut juste se tenir tout le temps prêt à rentrer sur le terrain pour pouvoir apporter quelque chose à l’équipe et pour pouvoir gagner des matchs. C’est ce que j’essaie de faire tous les soirs.

Ces derniers temps, il y a eu des rumeurs sur un potentiel Trade de Dennis Smith Jr. On cite Phoenix comme une des équipes intéressées, on sait que l’effectif manque de profondeur au poste de meneur de jeu. Que penses-tu d’un potentiel renforcement de l’équipe sur ton poste ?

Avant tout je reste concentré sur moi et l’équipe, je travaille dur et je progresse pour pouvoir jouer le plus possible. Le reste c’est pas moi qui m’en occupe.

Justement, vous êtes une équipe jeune, est-ce que tu considères que tu as un mentor dans l’équipe ? On sait qu’il y a peu de vétérans surtout sur les lignes arrières où seul Jamal Crawford a beaucoup d’expérience.

Oui c’est vrai qu’avec Jamal on parle beaucoup, on échange tous les jours, on parle de basket, mais aussi d’autres choses et à titre personnel il m’apporte beaucoup. Même quand j’étais en G-League on s’écrivait, on regardait les matchs ensemble. Moi j’aime beaucoup ce qu’il fait, il joue pleinement son rôle de vétéran et il le fait vraiment bien. Mais même avec les autres de l’équipe, entre joueurs on communique entre nous, on se donne des conseils les uns et les autres et on travaille dur tous ensemble.

Propos rapportés par Gauthier Hartmann à la ScotiaBank Arena de Toronto

Leave a Reply