Et le prix du temps-mort le plus rapide de la saison NBA est attribué à…. Gregg Popovich !

Et le prix du temps-mort le plus rapide de la saison NBA est attribué à…. Gregg Popovich !

2-0 Wizards après une passe décisive de Bradley Beal pour le dunk facile de Thomas BryantGregg Popovich en avait déjà assez vu.Au bout de 16 secondes de jeu. 47 minutes et 44 secondes plus tard, les Spurs s’imposaient 132-119.

« Tout démarre avec la première action. C’est ce qu’il essaie de faire, donner le ton et nous montrer combien il est sérieux vis-à-vis des débuts de matchs. Et nous on commence le match avec une erreur débile. » Bryn Forbes

« Quand vous foirez la première action comme ça, ça donne le ton de la façon dont va se jouer le match. Il a arrêté les choses tout de suite pour dire : ‘Il y a plutôt intérêt que ça ne prenne pas la direction que cela prend selon moi’. C’est à nous de prendre nos responsabilités et de faire en sorte qu’il n’ait pas à faire ça. Il ne devrait pas avoir à faire ça. » Patty Mills

Et l’écart aurait pu être plus important si San Antonio, emmené par les 30 points, 9 rebonds; 6 passes et 2 contres de LaMarcus Aldridge et les 21 points de Davis Bertans, n’avait pas lâché 24 points sur ses 16 ballons perdus. Devant 70-69 à la pause après 43 points encaissés dans le 2ème quart, les Spurs (dont le banc a dominé 57-24) ont limité leurs adversaires à 17 points à 7/24 aux tirs dans le 3ème. Pop peut fêter son 70ème anniversaire (il est né le 28 janvier 1949) avec le sourire.
« On n’avait pas été bons sur les deux derniers matchs à domicile et il n’allait pas laisser passer ces petites erreurs. » Davis Bertans

L’équipe (29-22), qui reste sur 2 victoires d’affilée et qui a encore 3 matchs à jouer à domicile avant d’entamer son annuel « rodeo trip » (série de 8 matchs à l’extérieur). Elle accueillera successivement Phoenix, Brooklyn et New Orleans.

via Express News

Leave a Reply