Gregg Popovich : « Phoenix s’est fait voler »

Gregg Popovich : « Phoenix s’est fait voler »

27 secondes, c’est le temps qu’a passé Gregg Popovich en interview (façon de parler car il n’a répondu à aucune question) après la victoire de son équipe 126-124 face aux Suns sur un buzzer beater de Rudy Gay la nuit dernière à San Antonio. Et les Spurs en ont pris plein la tronche.

« On a eu vraiment de la chance de gagner ce match. Ils ont mieux joué que nous, mieux coaché que nous, ils étaient plus physiques. On n’a eu de respect ni pour eux ni pour le basket. On n’a pas joué ensemble. C’était une performance pathétique, et Phoenix s’est fait voler. » Gregg Popovich

Devant de 7 points à 4’44 de la fin du match, les Spurs ont perdu 3 fois le ballon dans le money time, dont un sur une interception de Devin Booker (38 points à 14/19, record en saison égalé) pour le dunk de Josh Jackson qui a égalisé à 124 partout à 19.6 secondes. En tout, les Texans (47.8% aux tirs dans le dernier quart contre 71.4% pour leurs adversaires) ont perdu 6 ballons dans le dernier quart et ces derniers ont permis à Phoenix (60% de réussite sur le match !) de marquer 10 points. Mais ce soir le sauveur s’appelait Rudy Gay

« Ils étaient tous petits, donc j’essayais juste de prendre un bon shoot. Je savais qu’ils allaient probablement jaillir sur l’écran, donc j’ai laissé LaMarcus s’écarter et j’ai tenté de prendre un shoot. Victoire. Je ne suis pas content de la façon dont cela s’est déroulé mais nous avons gagné, et c’est la marque d’une bonne équipe. Vous trouvez des moyens de l’emporter. » Gay

Pas la plus belle des victoires mais dans une conférence Ouest si serrée, ça se prend !

« Ce n’était pas notre meilleur match et nous n’avons pas bien exécuté en fin de rencontre. Mais nous avons perdu des matchs que nous aurions dû gagner. Nous avons en quelque sorte évité le pire et remporté un match de plus. » Aldridge

Pour Phoenix c’est une nouvelle défaite qui est particulièrement dure à encaisser

« C’est encore une fois une défaite déchirante. »  Igor Kokoskov

via ESPN

Leave a Reply