David Fizdale sur Kristaps Porzingis : « Je n’ai aucun regret »

David Fizdale sur Kristaps Porzingis : « Je n’ai aucun regret »

Alors qu’il se réjouissait d’avance à l’idée de pouvoir faire jouer Kristaps Porzingis, David Fizdale n’aura finalement jamais eu le Letton sous ses ordres. Le quatrième choix de la draft 2015 vient en effet d’être échangé aux Mavericks, avant même d’être remis de sa blessure au genou et quelques heures à peine après avoir demandé son transfert.

« Je n’ai jamais eu à le coacher, j’étais pourtant excité à cette idée. Nous avions une très bonne relation mais il fallait prendre une décision et il a eu le sentiment que c’était mieux pour lui de repartir de zéro. Vous ne voulez jamais voir un joueur partir, mais je suis excité à propos de notre futur. » David Fizdale.

Fizdale n’était pas à la réunion entre le joueur, Steve Mills et Scott Perry qui a précipité le départ de Porzingis mais il avait remarqué que le géant était de plus en plus distant ces derniers temps, donc le résultat ne le surprend pas vraiment.

« Je ne vais pas dire qu’il y avait de l’eau dans le gaz, je n’ai jamais eu ce sentiment. Mais Scott et Steve ont dit jeudi soir qu’on sentait que depuis quelques temps il prenait ses distances et quelques indicateurs nous donnaient l’impression qu’il fallait clarifier les choses, c’est pour ça qu’il se sont rencontrés. Ça fait à peu près dix jours que l’on avait ce sentiment. Beaucoup de choses peuvent se passer en dix jours et on ne peut pas vraiment dire quand le joueur cesse d’être pleinement engagé. Mais par contre, on peut le sentir. Nous sommes des humains, pas des robots donc parfois, un gars peut être beaucoup trop impliqué dans une séance vidéo par exemple, et deux jours après s’en foutre complètement, ou être absent. Il faut sentir les vibrations. J’ai apprécié le fait que tout se passe bien, les deux parties se sont rencontrées et ont parlé en face à face, expliqué comment elles se sentaient. Ce n’était pas le bazar. J’ai trouvé que c’était classe de la part des deux parties. » David Fizdale.

Le question qui se pose maintenant, c’est est-ce que Fizdale aurait pu faire les choses différemment pour que Porzingis soit plus heureux ?

« Je ne peux pas penser ça. Il a été aux Knicks et a dû gérer des choses depuis le début de sa carrière. Je ne peux pas personnifier ces problèmes et en prendre la responsabilité. J’ai travaillé très dur pour construire une bonne relation avec lui. Je suis allé le voir en Lettonie et j’ai vraiment essayé de l’inclure dans ce qu’on faisait. Mais les joueurs doivent prendre les décisions qui sont les meilleures pour eux et il avait le sentiment qu’il fallait quitter les Knicks. » Kristaps Porzingis.

Entre Marc Gasol la saison dernière et le duo Enes Kanter/Kristaps Porzingis cette année, ça commence à faire beaucoup de joueurs qui ont ouvertement semblé ne pas être convaincus par l’ancien assistant du Heat. De quoi démotiver certains free agent (Kyrie Irving ou Kevin Durant ?) de rejoindre la Big Apple cet été.

« Ce n’est juste ni pour Scott Perry ni pour moi de dire ça. On vient d’arriver, on essaie de construire quelque chose à partir de zéro. Ce n’est pas pour tout le monde, on essaie de construire quelque chose qui donne l’impression à ceux qui en font partie qu’ils sont une part importante du projet. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde le veut. On essaie de créer un environnement qui permette aux joueurs d’avoir envie d’être ici, de donner envie de construire cette chose avec nous. Malheureusement, ce n’était pas le cas pour Kristaps. » David Fizdale.

Malgré tout, les deux hommes se sont apparemment quittés en bon terme.

« Nous avons eu une super conversation. Nous en avons rigolé, je n’ai jamais pu le coacher alors qu’on le voulait tous les deux. C’est marrant comment fonctionne la NBA. Nous nous sommes séparés en bons termes, j’ai vraiment l’impression que nous avions une bonne relation pendant le temps que nous avons passé ensemble. Je n’ai aucun regret. » David Fizdale.

Porzingis a joué 186 matchs pour les Knicks, pour des moyennes de 17,8 points et 7,1 rebonds.

Via New York Post.

Leave a Reply