Les Lakers en plein marasme ! LeBron James : « Je sais que c’est difficile pour beaucoup de nos gars, surtout les jeunes »

Les Lakers en plein marasme ! LeBron James : « Je sais que c’est difficile pour beaucoup de nos gars, surtout les jeunes »

Si vous voulez un bon résumé de la soirée des Lakers à Indianapolis mardi soir, cette photo devrait vous aider :

Toutes les dernières rumeurs à l’approche de la deadline sont ici

LeBron James, au bout du banc des Lakers au Bankers Life Fieldhouse, on ne peut plus éloigné de ses coéquipiers. Des coéquipiers entourés par un sombre nuage de rumeurs de transferts depuis qu’Anthony Davis a annoncé vouloir quitter les Pelicans.

« Je sais que c’est difficile pour beaucoup de nos gars, surtout les jeunes. C’est la première fois qu’ils vivent ça, qu’ils en entendent parler tous les jours. Je sais que la pire chose à faire dans ces cas-là c’est regarder ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Et je sais que tous les jeunes aiment les réseaux sociaux. Donc ça ne peut pas aider, c’est sûr. » LeBron James via ESPN

ESPN rapporte que les deux seuls joueurs non affectés par les rumeurs sont James et Rajon Rondo. Durant le match à Indianapolis, Brandon Ingram et Kyle Kuzma ont entendu les fans chanter : ‘LeBron va te trader !‘ lorsqu’ils étaient aux lancers-francs.

« J’ai entendu. J’ai quand même mis les lancers. J’ai traversé et entendu des choses pires que ça, bien pires que ça dans ma vie. Mais c’est comme ça. » Brandon Ingram

Même sans Victor Oladipo, les Pacers ont tapé fort, avec une victoire 136-94 sur les hommes de Luke Walton ! Soit un écart de 42 points, le pire de toute la carrière (16 ans) de LeBron James, playoffs inclus.

« Ils ont marqué 33 points sur nos 19 ballons perdus et on a pris du retard directement. On ne peut pas courir après le score comme ça. Je pense que le jet lag nous a perturbés. Ce premier match à l’autre bout du pays en était probablement en grande partie responsable mais on n’est pas arrivés la même mentalité défensive que lors de notre précédent match contre eux (victoire 104-96 le 29 novembre au Staples Center, ndlr) et ils nous l’ont fait payer. » LeBron James

Son précédent « record » en la matière était de 36 points et cela lui était arrivé deux fois, en avril 2008 face aux Wizards et en Finales NBA 2013 contre San Antonio.

L.A., mené de jusqu’à 46 points, est désormais à 7 victoires pour 13 défaite sur ses 20 derniers matchs, dont 18 joués sans James, et l’équipe a dégringolé à la 10ème place de la conférence Ouest avec son bilan de 27 victoires pour 27 défaites. Tôt ce matin, l’équipe, toujours dans le flou concernant ses chances de récupérer Davis dans ses négociations avec les Pelicans, a transféré son rookie (47ème choix) Svi Mykhailiuk et un futur second tour de draft contre Reggie Bullock. Et si le deal avec Davis ne se fait pas, l’équipe peut-elle retrouver une véritable cohésion pour aller chercher une qualification en playoffs ?

« Je ne sais pas si c’est si simple. Ce n’est pas comme si une fois la trade deadline passée tout redevenait normal. Les gars entendent ce qui se passe. Certains de nos jeunes joueurs n’ont encore jamais vécu ça. Je ne peux pas parler pour eux, mais je sais que quand j’avais cet âge, vous pouvez dire que ça ne vous affecte pas, mais ça peut un peu vous atteindre mentalement. Ça ne veut pas dire que vous allez mal jouer, mais ça fait partie du jeu. » Rajon Rondo

Sur le plan personnel et même si c’est presque anecdotique dans de telles circonstances, James est entré un peu plus dans l’histoire grâce à ses 18 points à 7/12 (7 rebonds, 9 passes et 6 ballons perdus en 30 minutes) dans ce match : il est devenu le 5ème joueur (après Kareem Abdul-Jabbar, Karl Malone, Kobe Bryant et Michael Jordan) de l’histoire à enregistrer au moins 32 000 points en carrière (sur un dunk face à Myles Turner). Il n’est désormais plus qu’à 300 points de la 4ème place de Jordan sur la liste des meilleurs scoreurs de tous les temps.

Leave a Reply