Anthony Davis : « C’était vraiment bizarre; J’étais surpris mais c’est la vie »

Anthony Davis : « C’était vraiment bizarre; J’étais surpris mais c’est la vie »

À cause de sa demande de transfert, on ne savait pas trop si Anthony Davis allait rejouer pour la Nouvelle-Orléans ou si ses dirigeants allaient le mettre au placard pour éviter qu’il ne se blesse et perde de la valeur marchande. Et bien apparemment, le front office des Pelicans (bien poussé par la NBA…) a fait son choix puisque l’intérieur était en tenue cette nuit pour aider sa franchise à battre les Timberwolves à domicile (122 à 117).

[Grosse interview] Nikola Vucevic : « J’ai envie de tout faire au All Star Game ! »

« Je ne regrette rien. C’est un business, je connais leur point de vue et j’étais prêt à ne plus jouer de la saison. Mais quand ils m’ont dit qu’ils me voulaient sur le terrain, mon état d’esprit a changé et je suis concentré sur le jeu maintenant. Dès que j’entre sur le terrain, je veux être efficace. Je ne savais pas comment ça allait être cette soirée, si j’allais mettre mes tirs. Finalement j’ai pu le faire. Le plus important, c’est qu’on a décroché la victoire. Je vais donner le max, et toujours être le plus professionnel possible. » Anthony Davis.

Comme souvent, le joueur a été ultra performant, terminant la rencontre avec 32 points et 9 rebonds et 25 petites minutes de jeu. Mais les fans ne savaient pas trop quoi penser de son retour, certains l’acclamant tandis que d’autres choisissaient de le huer.

« J’ai entendu plus d’applaudissements que de hués. » Tim Frazier.

« C’était vraiment bizarre. Ils veulent me huer ? Très bien, ça m’importe peu. Je vais aller sur le terrain et jouer au basket. J’étais surpris mais c’est la vie. Certains ne vont pas m’aimer, je suis juste heureux d’être de retour pour jouer au sport que j’aime. Ce genre de choses ne m’atteint pas, je veux juste jouer au basket. Tout le reste, le bruit extérieur, les rumeurs sur Twitter… Je m’en fiche, ça ne m’atteint pas. Je veux jouer et être capable d’aller sur le terrain. Jouer au basket pendant 20 minutes, c’était fun. » Anthony Davis.

Le coach des Pels Alvin Gentry espère lui finir la saison sans trop d’encombres et de remous.

« Je pense qu’il y a eu un moment de choc, mais il est passé. Évidemment, il a dit qu’il ne voulait plus être ici, qu’il voulait être échangé et tout le monde le sait. Maintenant, ce qu’on essaie de faire c’est de rendre cette situation plus normale. » Alvin Gentry.

Bonne chance à lui, puisqu’il sa franchise ne l’a clairement pas aidé en supprimant toute trace ou presque de la présence de Davis sur le twitter de la franchise ou dans la vidéo d’introduction des joueurs.

Au final, Davis s’est surtout fait huer au début du match. Après que l’ailier fort ait pris feu, les supporters ont un peu retourné leur veste et réclamé son retour sur le parquet, sans succès puisque Gentry n’avait pas prévu de faire jouer son joueur plus de 25 minutes.

« Quand vous avez une star et qu’elle veut jouer, il faut la laisser jouer. C’est sa passion non ? C’est pour ça qu’Anthony est là, pour jouer au basket. Il a fait savoir à tout le monde qu’il ne resignera pas mais il aime toujours ce sport. Je sais aussi qu’il nous aime en tant que joueurs et qu’il va aller sur le terrain pour jouer aussi dur que possible. Notre meilleure chance de gagner, c’est de le voir sur le terrain. On aime tous Anthony et on aime l’avoir et jouer avec lui. Vous vous rappelez la tournée d’adieu qu’ont eu Paul Pierce et Kobe Bryant ? Bah là c’est un peu pareil pour A.D. C’est sa passion. Il va quand même aller sur le terrain et jouer aussi dur qu’il le peut. Il a montré qu’il était comme ça depuis le début de sa carrière. » Jrue Holiday.

Davis était absent depuis deux semaines à cause d’une blessure. Il tourne cette saison à 29,4 points (51% aux tirs et 32% à trois points), 13,2 rebonds et 4,3 passes décisives par match.

Via ESPN.

Leave a Reply