12 adversaires de Zion Williamson en NCAA décrivent le phénomène

12 adversaires de Zion Williamson en NCAA décrivent le phénomène

Ils jouent à Indiana, Texas Tech, Clemson, Auburn, Pittsburgh, Wake Forest, San Diego State, Princeton, Army, Yale, Hartford ou encore Stetson et ils ont tous eu à défendre sur Zion Williamson cette saison en NCAA. Pour Jeff Goodman (Stadium), 12 joueurs ont répondu à 8 questions sur le phénomène de Duke pour aider à mieux le cerner, à quelques mois de la draft.

Quelles ont été tes premières impressions quand tu as vu Zion ?

Jacob Kessler: “Il est aussi costaud qu’on le dit. Il avait l’air prêt à jouer un match de NFL. Et il est tellement large.”

George Blagojevic: “Je me suis juste dit la hype est réelle. Il était tellement énorme. Pas si grand, mais très large et très lourd.”

Myles Stephens: “Il est tellement large, et il a des bras énormes. C’est un monstre physique.”

Au’Diese Toney: “Qu’il était beaucoup plus costaud que la plupart des joueurs qu’on avait rencontrés jusque-là.”

Justin Smith: “Il est un peu plus petit que je pensais, mais vous voyez tout de suite combien i lest costaud et fort.”

Tariq Owens: “Pour un freshman, il était énorme.”

C’est comment de défendre sur Zion ?

Jacob Kessler: “Ce qui m’a marqué c’est son ‘moteur’ très élevé. Il joue dur à chaque action. Il ne se relâche pas en défense et il va chercher tous les rebonds.”

George Blagojevic: “Il faut le savoir quand il est sur le terrain. Ce n’est pas tellement un shooteur mais il peut décoller de n’importe où. Si tu ne sais pas où il est, il va te dunker dessus.”

Jaylen Hoard: “Différent de tous les joueurs que j’ai déjà défendu dans le passé. Il est tellement costaud et rapide. Il est aussi costaud que la plupart des pivots et aussi rapides que la plupart des arrières.”

Justin Smith: “Très physique, mais aussi rapide en même temps. Son changement de direction est impressionnant. Il est très rapide pour quelqu’un de sa taille, donc c’est difficile de rester en face de lui.”

Matt Mitchell: “Il n’y a rien de comparable. Il est unique. Il est tellement costaud, fort, prend tellement de place. Il est difficile à contenir.”

Tariq Owens: “Il a énormément de force et il sait comment utiliser son corps et ses qualités athlétiques, tout particulièrement au rebond. Quand vous essayez de jouer des coudes avec lui, il bouge beaucoup et il est très agressif sous le cercle.”

Comment décrirais-tu ses qualités athlétiques après avoir joué contre lui ?

Leo Goodman: “C’est un monstre de la nature. Pouvoir bouger comme ça avec un tel corps, c’est du jamais vu.”

Aamir Simms: “Tout le monde sait que c’est un des meilleurs athlètes de la planète, mais des gars qui pèsent autant sauter aussi haut tu n’en vois pas. C’est choquant, c’est incroyable de faire avec ce type de corps.”

Myles Stephens: “Monstrueux, premier pas rapide, explosif. Tu peux jouer des coudes avec lui et la seconde d’après il te saute par-dessus la tête. Son premier pas est très rapide, surtout pour son poids. C’est incroyable..”

Au’Diese Toney: “Je n’ai jamais vu personne d’aussi athlétique. C’est fou. Il est si explosif et si rapide. Tu vois le ballon près du cercle et la seconde suivante tu le vois voler. Il est tellement costaud, et pouvoir sauter comme il le fait c’est incroyable.”

Matt Mitchell: “Quand il décolle, c’est comme s’il volait.”

Tariq Owens: “Explosif. Très explosif. Son premier pas et son second saut sont tellement rapides.”

[Grosse interview] Nikola Vucevic : « J’ai envie de tout faire au All Star Game ! »

Qu’est-ce qui t’a le plus surpris dans son jeu ?

Leo Goodman: “La rapidité avec laquelle il se déplace. Je savais qu’il avait du jump et qu’il était très physique en l’ayant vu à la télé, mais à la télé vous ne voyez pas combien il est rapide. Son premier move est extrêmement rapide.”

George Blagojevic: “Son activité en défense. Tu vois bien qu’il veut intercepter chaque ballon.”

Jaylen Hoard: “Il ne force pas ses tirs. Il y a beaucoup de gars comme lui qui forcent leurs tirs, mais pas lui, il est altruiste. Il laisse le jeu venir à lui.”

Au’Diese Toney: “Sa capacité à se déplacer comme il le fait. Il joue comme un arrière plus costaud.”

Justin Smith: “Son côté cérébral. Il attaque, mais il ne force rien. Les gars de sa taille ont tendance à perdre un peu le contrôle mais lui utilise ses qualités athlétiques et le contrôle de son corps pour éviter les défenseurs.”

Comment tu défends sur lui ?

Jacob Kessler: “Dans un monde idéal, il faudrait le forcer à prendre un jump shot et combler avec l’aide défensive pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’espace. Mais le problème c’est aussi que si tu lui laisses de l’espace, tu vas le regretter parce qu’il va te déborder.”

George Blagojevic: “Le forcer à partir sur sa main faible et se mettre en position pour provoquer le passage en force, ce qui est difficile à faire. Ne pas le coller, respecter son tir mais ne pas jouer trop près. Se préparer au drive.”

Myles Stephens: “Essayer de ne pas trop lui laisser d’espace, blinder la peinture parce que si tu le joues en 1 contre 1, il gagne à chaque fois. Il faut essayer de le forcer à shooter.”

Chuma Okeke: “Il ne faut pas le laisser prendre un pas d’avance sur toi. Je suis resté en face de lui, je lui ai laissé un peu d’espace mais pas trop. J’ai pu le faire grâce à mon envergure. Une fois qu’il a un pas d’avance sur toi, c’est difficile à rattraper.”

Au’Diese Toney: “Lui laisser de l’espace et ferme les lignes de drives. L’obliger à te battre sur des pull-ups, des shoots. Il est capable de shooter, mais je préfère le voir shooter que d’aller vers le cercle.”

Justin Smith: “Essayer d’anticiper ses moves, surtout quand il part à droite parce qu’il va faire un spin pour revenir à gauche. Et éviter de trop se baisser.”

Tariq Owens (rires): “C’est différent. Honnêtement, je ne sais pas vraiment. Il est tellement athlétique, a tellement un premier pas rapide et est tellement explosif, je pense qu’il faut le faire en équipe.”

Quelles sont ses plus grandes faiblesses ?

Leo Goodman: “Son shoot, mais je pense qu’il le sait. C’est pour ça qu’il essaie d’aller aux lancers-francs.”

Aamir Simms: “Je dirais ses passages en force quand il drive.”

Jordan Bruner: “Je ne pense pas qu’il y ait de vrai problème avec son shoot. Il doit juste retrouver confiance. Il est irrégulier dans son ‘moteur’. Je pense qu’une fois qu’il sera à 100% à ce niveau là, il atteindra un autre niveau. Pour le moment il fonctionne un peu par série, il n’est pas à fond tout le temps.”

Chuma Okeke: “Tout le monde dit son shoot, mais je dirais son handle. Quand on l’a joué et qu’on lui a mis la pression, il perdait un peu le ballon.”

Au’Diese Toney: “Créer à droite et shooter aussi.”

Matt Mitchell: “Peut-être son shoot en sortie de dribble. On ne l’a pas trop vu faire ça, c’était plus des paniers près du cercle ou du catch and shoot.”

La meilleure comparaison ?

Leo Goodman: “Il joue beaucoup comme Shawn Kemp je trouve. Ce sont tous les deux des athlètes monstrueux dans leur façon de se déplacer.”

Jacob Kessler: “On en a discuté un peu avec quelques gars de l’équipe et on a dit : Julius Randle – il est plus explosif mais il des points communs avec lui – et Blake Griffin.”

Aamir Simms: “Avec son jeu physique et complet, je dirais probablement LeBron par rapport à ses qualités athlétiques et son agilité. Ce n’est pas LeBron, mais il a quelques attributs similaires.”

Myles Stephens: “Les gens disent Charles Barkley, je dirais un Charles Barkley plus explosif.”

Chuma Okeke: “Je n’en ai pas parce qu’il est différent de tout le monde.”

Qu’as-tu pensé de son comportement sur le terrain ?

George Blagojevic: “Il était différent de tous les mecs classés comme lui qui se prennent pour ‘The Man’. Il est plus discret, il ne fait pas de trash talk. Je lui ai dit quelque chose et il m’a juste souri en retour.”

Aamir Simms: “Je le connais en dehors du terrain et c’est un gars très humble. Pas un trash-talker, il est humble et il a les pieds sur terre. Il n’est ni arrogant sur le terrain, ni en dehors.”

Jaylen Hoard: “Sur le terrain, il implique ses coéquipiers. En dehors, c’est un jeune normal. Humble. Certains des gars qui sont aussi bien classés que lui sont arrogants, mais pas lui.”

Myles Stephens: “C’est un gars sympa, pas de trash talk. C’est un passionné de basket. Pendant le match je lui ai mis un coup de coude dans le nez sans faire exprès et il a juste continué à jouer. Il n’a rien dit. C’est un gars super sympa.”

Jordan Bruner: “Super gars, humble. Il gère bien toute l’attention qu’il y a autour de lui avec les médias, il garde la tête froide.”

Matt Mitchell: “Ça se voit que c’est un bon gars, et que c’est fun de traîner avec lui.”


À noter : Williamson, c’est 0 technique cette saison et 21.8 points (68.4%, 30.2% à 3-points), 9.2 rebonds, 2.4 passes, 2.2 interceptions et 2 contres par match. Avec lui, le bilan de Duke est de 21-2 pour le moment cette saison (seules les facs de Syracuse et Gonzaga ont réussi à venir à bout des Blue Devils)

1 Comment

Leave a Reply