Joel Embiid : « Cela ne fait que deux matchs, mais je pense que nous avons une chance de remporter le titre »

Joel Embiid : « Cela ne fait que deux matchs, mais je pense que nous avons une chance de remporter le titre »

Tobias Harris, et les joueurs débarqués avant la deadline ne sont là que depuis deux rencontres, mais le potentiel des Sixers semble très très élevé. Ces deux matchs se sont conclus par de belles victoires face aux Nuggets et aux Lakers avec une manière qui laisse entrevoir de très belles choses. Ils sont peut-être en train de se positionner comme l’équipe à battre dans la conférence Est et rêvent déjà de titre.

« Cela ne fait que deux matchs, mais je pense que nous avons une chance. Nous avons bien sûr beaucoup de boulot. Mais je pense qu’avec le potentiel que nous avons, surtout en playoffs, nous sommes armés pour affronter les autres équipes et nous avons une chance. Nous devons continuer de bosser, de mieux jouer, et apprendre à jouer les uns avec les autres. » Joel Embiid

Tobias Harris, à peine arrivé, a fait un très bon match hier soir, notamment auteur d’un très bon premier quart. Il termine avec 22 points à 9/14 dont 3/5 à 3-pts, 6 rebonds et 6 passes, une prestation modèle d’efficacité. Son intégration semble se faire parfaitement

« Il faut trouver un bon équilibre entre essayer de s’intégrer mais aussi être agressif et jouer votre jeu. J’étudie beaucoup de choses, mais c’est bien parce que c’est une très bonne équipe avec de très bons joueurs, de super gars, un excellent coach, un super staff et des gars qui veulent aider. » Harris

Hier soir les Lakers n’ont rien pu faire, incapables de ralentir l’attaque des Sixers, dont le danger est venu de partout : Joel Embiid (37 points à 12/16), JJ Redick (21 points à 8/13), Jimmy Butler  (15 points à 6/10) et donc Tobias Harris. Ils ont shooté à 57.7% dont 12/24 à 3-pts en imprimant un gros rythme. Ils ont finalement plié le match sur un 20-4 en 3ème quart avant de dérouler dans le dernier. Harris aussi sent qu’il est possible de faire quelque chose de grand avec cette équipe.

«  »Je vais être honnête : les attentes sont très élevées. Je le disais à Mike Scott à la pause, genre : ‘Nous avons 7 points d’avance et on dirait que nous avons 17 points de retard.’ Nous parlions des attentes de l’équipe avant le match et on s’attend à imposer notre volonté sur l’adversaire et ça c’est une super sensation. » Harris

Une sensation nouvelle pour lui puisqu’il n’a jamais joué dans une équipe aussi forte en 8 ans dans la ligue.

« Faire partie de ça, j’adore. » Harris

Ils possèdent désormais un effectif assez impressionnant et face aux Lakers, Brett Brown a pu se payer le luxe d’avoir à chaque instant au moins 3 des cinq joueurs de son 5 majeur sur le terrain. Il tente des combinaisons et certaines ont fonctionné à merveille, notamment le lineup Mike Scott, T.J. McConnell, Redick, Butler, et Embiid. Il a passé un 22-8 aux Californiens sur la rencontre. Le genre de second unit qui peut martyriser n’importe quel banc, ce qui s’est passé face aux Lakers.

« Je pense que nous avons de nombreuses options différentes sur lesquelles nous appuyer et nous pouvons modifier les choses en ce qui concerne qui va shooter et d’où les shoots vont venir » Ben Simmons

Si les joueurs sont prêts à se mettre au service du collectif, ce qu’on a vu sur ces deux premiers matchs, le potentiel semble énorme.

« Il y a eu une action en transition, dans le 3ème ou 4ème quart, où nous avons fait genre 4 ou 5 passes pour un shoot ouvert à 3-pts que j’ai pu rentrer. Ce type de dynamique, de volonté de partager le ballon, c’est fun de le vivre et fun de jouer dans ces conditions. » Harris

Les Lakers, qui sont dans une conférence d’un niveau supérieur, ont sans doute pu juger que ces Sixers n’avaient rien à envier aux meilleures équipes de l’Ouest.

« Je trouvais qu’ils allaient être très bons avant même qu’ils fassent un transfert avant la saison. Puis ils ont fait plusieurs moves et ont amélioré leur équipe. » LeBron James

Leave a Reply