Udonis Haslem : « J’ai encore tellement à donner, j’ai encore ce feu qui brûle en moi »

Udonis Haslem : « J’ai encore tellement à donner, j’ai encore ce feu qui brûle en moi »

Tout comme son pote Dwyane Wade, Udonis Haslem a décidé de rempiler pour un an de plus l’été dernier et on anticipe bien sûr qu’à 38 ans c’est sa dernière saison. Mais voilà, dans une interview accordée à The Athletic, il laisse planer le doute

« Je ne suis pas sûr à 100% d’en avoir terminé. Je sais que j’ai dit que je n’avais plus rien à prouver. Ca approche, mais j’ai encore tellement à donner. Nous verrons. Je vais parler à Nick Arison (propriétaire) et aux gars, puis j’étudierai mes options. J’ai encore ce feu qui brûle en moi. J’ai encore de quoi contribuer. » Udonis Haslem

Pourtant, comme la saison passée l’intérieur est cloué sur le banc et n’a disputé que 4 rencontres pour un total de 15 minutes. Une fin de carrière bien loin de celle de son pote Dwyane Wade, qui a encore un rôle important dans l’équipe.

La partie la plus difficile à ce propos c’est de ne pas pouvoir aller sur le terrain et quelques minutes avec lui. Tout ce qu’il fait là-bas, il le mérite. Je célèbre chaque match, « The Last Dance », exactement comme il le fait. … Les gens pensent que je ne joue pas parce que je ne peux pas jouer. Ce n’est pas le cas du tout. Je comprends juste la nature de ce business. Je sais comment ça se passe. Cela n’a jamais été facile, mais je trouve des moyens de contribuer différemment. J’aime toujours le basket. Je n’ai jamais perdu ça.  » Haslem

Il garde tout de même un rôle important de vétéran dans l’équipe et donne l’exemple à l’entraînement. L’entraînement ce sont ses matchs.

« Cela vous inspire. C’est un vétéran qui est depuis 16 ans en NBA et qui se jette par terre à l’entraînement. Il pose toujours d’excellents écrans. Une fois lui et D-Wade étaient dans la même équipe à l’entraînement et ils nous ont détruits. » Bam Adebayo

« Les gens ne le comprennent peut-être pas, mais j’en retire de la joie. Cela aide ces gars parce que c’est une situation gagnant-gagnant pour tout le monde. Je suis dans une situation où je ne suis pas le coach mais ce genre de choses m’aident et aident aussi les gars. En gros j’ai le meilleur des deux mondes. La seule différence entre moi et D-Wade c’est qu’il joue tous les soirs. Ma contribution elle est plus dans l’ombre. » Haslem

Mais une fois qu’il aura raccroché, que ce soit cet été ou l’été d’après, il aimerait rester dans l’organisation. Toutefois, pas forcément un rôle à plein temps.

« Je veux un rôle à la Tim Duncan. Je veux pouvoir venir à l’entraînement et m’entraîner parfois, bosser avec les gars. Je veux être un homme à tout faire, un couteau suisse. Je resterai toujours en forme. » Haslem

Leave a Reply