Karl-Anthony Towns : « Personne ne veut être le joueur qui fait de bonnes statistiques dans une équipe qui perd »

Karl-Anthony Towns : « Personne ne veut être le joueur qui fait de bonnes statistiques dans une équipe qui perd »

Karl-Antony Towns est on fire ces derniers temps. Pourtant, ça ne faisait pas tellement gagner son équipe qui restait sur trois défaites d’affilée. Mais les choses ont changé cette nuit lors du match contre le Thunder. Non seulement le premier choix de la draft 2015 a réussi un énorme match (41 points et 14 rebonds), mais en plus les Wolves se sont imposés face au Thunder (131 à 120). Un petit soulagement pour lui.

« Vous pouvez poser les statistiques que vous voulez mais personne ne veut être le joueur qui fait de bonnes statistiques dans une équipe qui perd. Il faut que l’on trouve des moyens de gagner plutôt que de faire des stats. Je préfère que mes chiffres soient moins impressionnants et que l’on gagne plus que récemment. Si on ne gagne pas, ce n’est pas fun. Dans ce cas, les statistiques sont cools, elles ont de la gueule et les amis vont en parler. Mais quand je vais rentrer chez moi, je vais regarder dans le miroir et voir un gars qui a perdu trois matchs d’affilé qu’il aurait dû gagner. » Karl-Anthony Towns.

« Ses 41 points et 14 rebonds en 30 minutes sont impressionnants. On a juste besoin qu’il continue à grandir dans toutes les facettes de son jeu et on sait qu’il le fera. Il a des coéquipiers qui vont le soutenir pour l’aider à faire ce pas du statut d’All-Star à un autre statut, qui apporte aussi des récompenses. » Ryan Saunders.

Sur les cinq derniers matchs, Towns a inscrit 182 points, soit le plus haut total de la franchise sur une période de cette longueur (36,4 points de moyenne). Mais pour deux petites victoires seulement. Il faut malgré tout noter que celle de cette nuit est particulièrement encourageante. Le Thunder est une très bonne équipe et ils ont pu compter sur le retour de Paul George, candidat MVP avec ses 28,6 points, 8,1 rebonds et 4,2 passes décisives par match. Mais Karl-Anthony Towns a montré la voie et Derrick Rose (19 points) mais aussi Andrew Wiggins (18 points) l’ont bien aidé.

« Tout le monde a suivi KAT. Quand les choses se passent bien pour lui, c’est dur de le manquer sur le terrain donc on essaie de jouer sur lui et de le garder on fire. » Derrick Rose.

Dixièmes à l’Ouest avec 5,5 matchs de retard sur les Spurs, huitièmes, les Wolves n’ont que très peu d’espoir de faire les playoffs. Mais Towns veut y croire.

« On a encore une chance. On a encore une très bonne chance. » Karl-Anthony Towns.

S’ils veulent se qualifier pour la postseason, les Wolves ont intérêt à remporter leurs trois prochains matchs, qui les opposent à des équipes prenables (Pistons, Wizards et Knicks) puisque les rencontres suivantes seront bien plus compliquées (Nuggets, Jazz, Rockets et Warriors).

Via ESPN et Star Tribune.

Leave a Reply