Avec le retour d’un grand Joel Embiid, les Sixers font vivre un calvaire aux Pacers en seconde mi-temps et retrouvent la victoire

Avec le retour d’un grand Joel Embiid, les Sixers font vivre un calvaire aux Pacers en seconde mi-temps et retrouvent la victoire

Battus lors des deux derniers matchs, les Philadelphia Sixers ont pu compter sur le retour de Joel Embiid pour retrouver la victoire. Ils s’imposent face à un concurrent direct, les Pacers, sur le score de 106-89. Ils ont éteint totalement les Pacers après la pause, limités à 30 points. Avec ce succès Philly revient à égalité avec leur adversaire du jour avec un bilan de 42-25.

S’il a eu du mal à rentrer dans son match, Joel Embiid a fait un énorme chantier des deux côtés du terrain avec 33 points à 11/21, 12 rebonds et 2 interceptions en 28 minutes dont 24 points en seconde mi-temps, presque autant que les Pacers. Il a été bien aidé par les 16 points à 7/16 de Tobias Harris, les 15 points et 6 passes de Ben Simmons ou encore les 12 points de Jimmy Butler. Les Sixers shootent à un petit 43% dont 6/22 à 3-pts mais ils compensent avec leur défense en limitant les Pacers à 38.3%. Bien parti en première mi-temps, Bojan Bogdanovic a été éteint en seconde et termine avec 18 points à 6/16 alors que Darren Collison ajoute 14 points à 5/11. Les 3 autres titulaires combinent 20 points à 7/24.

Malgré un retour à la compétition compliqué pour Joel Embiid, maladroit et pas vraiment dans son match en premier quart, les deux équipes ont fait jeu égal, pas en grande réussite. Aucune n’a réussi à se détacher et après 12 minutes Philly menait 26-25. Le premier coup d’accélérateur dans ce match il a été mis par les Pacers. Doug McDermott et Aaron Holiday ont passé à eux deux un 9-0 en moins de 50 secondes avec un 3-pts chacun et un 2+1 de l’arrière. En difficulté offensivement et surtout défensivement, les Sixers ont pris un éclat avec une série qui est même devenue un 23-6, même Kyle O’Quinn participant à la fête, 49-35. JJ Redick a stoppé l’hémorragie sur un shoot à 3-pts et les locaux ont bien mieux terminé la mi-temps grâce au shooteur mais aussi Mike Scott, Joel Embiid et Ben Simmons. Les joueurs de Brett Brown ont répondu par un 16-5 alors qu’en face Bojan Bogdanovic tenait la baraque et permettait finalement aux Pacers de virer en tête 59-51 en marquant les 5 derniers points de la mi-temps.

Au retour des vestiaires, dans le sillage de Joel Embiid, les Sixers sont revenus avec de bien meilleures intentions. Ils ont mis les barbelés et ont fait vivre un enfer à l’attaque des Pacers. Ces derniers ont été limités à 11 points dans le quart et à un seul lancer-franc lors des dernières 6’55 du quart ! Résultat, grâce au duo Embiid et Simmons, et malgré une adresse collective douteuse, les Sixers, ont fait leur retour et ont même pris la tête sur 3 derniers lancers-francs, 72-70.

Le calvaire s’est poursuivi pour les Pacers, incapables de scorer et qui ont vu Philly s’envoler avec d’entrée un 8-0 sous l’impulsion d’Embiid et Butler : 80-70. Les Pacers ont inscrit seulement 7 points lors des premières 6’30 du dernier quart, affaire quasiment pliée, 90-77 sur un shoot à 3-pts de James Ennis. Dominateur, Joel Embiid a porté l’avance des siens à 16 points à moins de 2’30 du buzzer.

Leave a Reply