Un diagnostic loin d’être anodin, voire même inquiétant pour Brandon Ingram; LeBron James : « Cela remet tout en perspective »

Un diagnostic loin d’être anodin, voire même inquiétant pour Brandon Ingram; LeBron James : « Cela remet tout en perspective »

Les Los Angeles Lakers ont annoncé hier que la saison de Brandon Ingram était sans doute terminée. L’ailier, qui avait raté les deux matchs précédents en raison de douleurs à l’épaule droite, souffre en fait d’une phlébite au bras. Cela soulève une inquiétude puisqu’une phlébite est un trouble cardiovasculaire qui correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine. On sait très bien depuis Chris Bosh et Mirza Teletovic, que cela peut avoir des conséquences graves, bien sûr la fin de carrière, mais pouvant surtout mettre en danger la vie du joueur (si le caillot passe dans les poumons cela peut causer une embolie pulmonaire).

Une phlébite se soigne sans souci avec un traitement mais le risque c’est que la formation de caillots devienne récurrent, comme ça avait été le cas pour Chris Bosh et dans ce cas, ce sera synonyme de fin de carrière pour le Laker. On n’en est pas là, mais forcément c’est un coup de plus sur la tête des Lakers. Luke Walton a évoqué la situation d’Ingram avec l’équipe.

« J’ai parlé aux gars. Mais je vous donne les mêmes informations qu’à vous. Ce n’est pas à moi de donner les détails, mais j’ai parlé à l’équipe à ce sujet. » Luke Walton

Après la rencontre LeBron James a aussi évoqué la situation de son jeune coéquipier.

« Je pense que cela remet tout en perspective. Au bout du compte nous pratiquons le sport que nous aimons, et même si dans notre ligue tout est une question de victoires et de défaites, quand quelque chose comme ça arrive, ça remet tout en perspective et cela vous fait prendre conscience d’à quel point ces choses sont également importantes. Puis d’un autre côté, tu ne considères pas cette opportunité d’aller sur le terrain comme acquise car cela peut t’être enlevée. Ta saison peut être terminée comme c’est le cas de BI, de Zo. Comme c’est le cas d’autres. Evidemment nous souhaitons un très bon rétablissement à BI mais aussi à Zo. » LeBron

Son pote Chris Bosh a connu ça au Heat. Un premier caillot a été découvert dans ses poumons en 2015, puis en février 2016 les médecins en ont trouvé plusieurs.

« Il y avait de l’incertitude. C’était : ‘pourquoi moi ?’ Comment s’attaquer à ça ? Quelle est la suite ?’ Il y a beaucoup de choses qui vous passent par la tête. Il faut faire confiance au staff médical, avoir une seconde opinion si vous avez besoin d’avoir les idées plus claires. Et il faut passer les étapes nécessaires pour revenir en bonne santé. C’est ce qui est le plus important. » LeBron

Via LA Times

Leave a Reply