Kyle Kuzma adopte la Mamba Mentality

Kyle Kuzma adopte la Mamba Mentality

Kyle Kuzma a vraiment surpris pas mal de monde depuis son arrivée en NBA. Drafté en 27ème position en 2017, l’intérieur de 23 ans s’est révélé comme un steal en devenant en quelques matchs un membre très important de la rotation des Lakers. Sa saison rookie ? 31 minutes de jeu en moyenne, pour 16 points et 6,3 rebonds par match. Mais le plus compliqué est de confirmer et le jeune intérieur l’a fait. Cette saison, Kuzma tourne à 18,9 points, 5,6 rebonds et 2,5 passes décisives par rencontre. Pourtant, il n’était pas dans un environnement facile et le marasme des Lakers a eu un impact négatif sur des joueurs plus expérimentés que lui. Pas sûr par contre qu’ils soient plus mature, tant le jeune intérieur est en avance sur ce point là.

« Je me critique après chaque match sur plein de petites choses. À chaque rencontre, j’essaie de voir trois choses que j’aurais pu mieux faire et j’oublie le reste de la rencontre. Je peux scorer 40 points, ça ne change rien et j’essaie de garder la même approche. Ensuite, quand le match est fini, je me concentre sur le prochain. Ce que j’ai appris, c’est que vous ne pouvez pas rester on fire toute la saison, vous ne pouvez pas toujours bien faire. Les matchs s’enchaînent très vite, vous jouez chaque jour ou presque donc vous ne pouvez pas aborder les rencontres en pensant à ce que vous avez mal fait lors des matchs précédents. Il faut se concentrer sur le match suivant. Faire ça, ça m’a vraiment aidé niveau confiance. » Kyle Kuzma.

Un autre aspect du caractère de Kuzma l’aide aussi à progresser : il est conscient de ses faiblesses.

« Aujourd’hui, les jeunes joueurs se disent qu’ils sont parfaits et qu’ils doivent être parfaits. En réalité, surtout quand t’es jeune, tu n’es pas parfait. » Kyle Kuzma.

Même si ses pourcentages n’ont pas sensiblement grimpé (47% aux tirs plutôt que 45%) l’intérieur brille aussi grâce à une meilleure sélection de tir.

« Il faut comprendre quand il faut prendre des tirs et quand il ne faut pas les prendre. L’année dernière, ça m’arrivait de prendre des trois points de dingue ou d’essayer d’aller jusqu’au panier à certains moments du match qui ne s’y prêtaient pas, comme dans le premier quart et que tout le monde est frais pour faire les rotations, ou alors au début du quatrième quart et qu’on a pas encore perdu. Il faut trouver les moments du match où le rythme, la concentration sont moins élevés. Tout le monde a des hauts et des bas. » Kyle Kuzma.

Cela ne l’empêche pas parfois de croquer et de prendre des tirs un peu (beaucoup) casse-croûte.

« C’est une ligue du : « Ça rentre ou non. » Si vous mettez le tir, tout le monde s’en fout. Mais si vous le loupez, alors tout le monde s’y intéresse. Ce qui a vraiment boosté ma confiance en attaque, c’est d’avoir cette mentalité : les gens vont critiquer de toutes façons, pourquoi pas essayer de rentrer le tir ? » Kyle Kuzma.

On croirait entendre le Black Mamba.

Via NBA.com.

Vous voulez être informés de nos prochains voyages NBA ? Inscrivez-vous dès maintenant à l’alerte !

Leave a Reply