L’anecdote de J.J. Redick pour illustrer le sujet tabou des joueurs NBA malheureux

L’anecdote de J.J. Redick pour illustrer le sujet tabou des joueurs NBA malheureux

La semaine dernière durant la dernière édition de son podcast, J.J. Redick a discuté aux côtés de Chris Paul d’une récente déclaration d’Adam Silver concernant le manque d’épanouissement chez beaucoup de joueurs NBA :  « Quand je les rencontre, ce qui me surprend c’est qu’ils sont réellement malheureux. Beaucoup de ces jeunes hommes sont malheureux. »

Des propos assez forts de la part de l’actuel artilleur des 76ers :

« Quand je suis arrivé en NBA Bob Myers (aujourd’hui GM des Warriors) était mon agent. Durant ma deuxième année, je ne jouais pas beaucoup et on avait régulièrement des discussions lui et moi tard le soir. Il y a une conversation qui m’est restée.

Il m’a dit : ‘On représente quelque chose comme 50 clients, et sur ces 50 clients, je dirais que 5 sont heureux. Même des gars qui gagnent un tas d’argent et qui prennent 20 shoots par match’. Il avait un client comme ça qui prenait 20 tirs par match, qui venait de signer pour un contrat énorme à l’époque, genre 4 ans et 50 millions de dollars, et il était malheureux.

Il a dit : ‘J’ai peut-être 3 ou 4 clients qui sont réellement heureux’. Je suis assez d’accord avec ça. Réfléchis au nombre de gars dans la ligue qui prennent vraiment, vraiment du plaisir au quotidien. » J.J. Redick

La seconde année NBA de Redick date de la saison 2007-08, lorsqu’il jouait à Orlando.

Leave a Reply