Les Rockets ont un nouveau souci nommé DeMarcus Cousins : « Personne ne peut me stopper en un-contre-un »

Les Rockets ont un nouveau souci nommé DeMarcus Cousins : « Personne ne peut me stopper en un-contre-un »

Cette saison les Golden State Warriors ont une nouvelle arme nommée DeMarcus Cousins. Si ce dernier avait joué un des trois premiers matchs de la saison entre les deux équipes, il revenait à peine et il était difficile de juger l’impact qu’il pourrait avoir dans un éventuel futur duel entre les deux équipes. Mais cette nuit on a pu mesurer le souci qu’il pourrait représenter pour les Houston Rockets, même s’il ne faut pas tirer des conclusions d’un seul match. Pour Houston il n’y avait rien de nouveau dans ce duel, cette fois perdu.

« Nous n’avons rien appris que nous ne savions pas déjà. Nous les avons joués assez de fois pour les connaître et pour qu’ils nous connaissent. » Chris Paul

Cependant la présence de Cousins, surtout s’il est en forme et bien intégré, pourrait être dévastatrice pour les Texans, qui ont énormément souffert face à lui cette nuit. Il a sans doute sorti son meilleur match de la saison et montré tout ce qu’il pouvait apporter de positif aux champions en titre face à une équipe de Houston qui manque de taille. Il a compilé 27 points à 11/16 dont 1/2 à 3-pts, 8 rebonds et 7 passes décisives. Il a malmené la défense texane au poste bas et soit scoré, soit distribué le jeu.

« Il vient probablement de jouer son match le plus complet depuis qu’il est ici. J’ai eu des shoots ouverts grâce à sa capacité à passer. Il ajoute une toute nouvelle dimension à notre équipe. Vous avez vu ce qu’il peut faire avec nous ce soir. » Klay Thompson

Clint Capela, qui est l’arme défensive numéro 1 de Mike D’Antoni à l’intérieur, a eu toutes les peines du monde à contenir l’ancien King, toutefois cette performance ne semble pas trop les inquiéter.

« Il n’est pas le centre d’attention parce que nous avons vraiment essayé de les priver de tirs à 3-pts et de les pousser à scorer dans la raquette. Donc il a fait du bon boulot et ça ne me préoccupe pas. » Clint Capela

Houston espère tout de même que Nene, bien plus costaud physiquement et absent cette nuit, pourra être une bonne arme anti-DMC. Pas vraiment la version de l’intéressé.

« Je me fiche de qui défend sur moi. Je pense que personne ne peut me stopper en un-contre-un, point. Vous pouvez mettre qui vous voulez sur moi, franchement. »

DMC n’était clairement pas le centre d’attention de la défense de Houston, même en l’absence de Durant, mais au vu des dégâts, il va falloir peut-être adapter la stratégie car les chiffres sur ce match sont sans appel :

« Nous allons tous apprendre, dont moi. Je dois apprendre comment mieux l’utiliser. Je trouve que nous l’avons mieux utilisé ce soir. Il a fait un boulot phénoménal pour prendre position au poste bas et contrôler le jeu de sa position. C’est une bonne victoire pour nous. Nous avons encore 15 rencontres à jouer pour trouver comment utiliser tout le monde. Pour travailler toutes les combinaisons et toutes ces choses. » Steve Kerr

« Ce soir c’était une bonne avancée. C’est évidemment la saison régulière et il y a beaucoup de travail à faire, mais je pense qu’avec la façon dont il a joué ce soir, à chaque instant vous saviez où était le numéro 0. » Stephen Curry

Cousins a eu le ballon 18 fois en post-up, soit le second plus gros total sous l’ère Steve Kerr sur un match. Il a touché 64 fois le ballon et généré 43 points, soit 0.67 point par ballon touché, ce qui est beaucoup. A voir si cette tendance peut se confirmer.

Via ESPN

Leave a Reply