Avant l’enfer, Wesley Matthews permet aux Pacers de souffler : « Aucun retard n’est trop important »

Avant l’enfer, Wesley Matthews permet aux Pacers de souffler : « Aucun retard n’est trop important »

Les Pacers étaient très mal embarqués cette nuit face au Thunder, menés de 19 points en 3ème quart face à leur ancien joueur Paul George, auteur de 36 points à 10/23 dont un gros 6/11 à 3-pts. Mais les Pacers n’ont pas abandonné et malgré un retard de 9 points à l’entame du money time, ils ont réussi à revenir et même s’imposer sur le fil grâce à une claquette de Wesley Mattthews à 1.8 seconde du buzzer.

« J’ai vu une opportunité d’aller au rebond et je l’ai saisie. » Matthews

En difficulté ces derniers temps en l’absence de Victor Oladipo, les Pacers arrachent une victoire qui fait du bien et qui en dit long sur le caractère de l’équipe. Ils avaient en plus subi de lourdes défaites face à d’autres équipes playoffables, notamment Sixers et Bucks, et leurs derniers succès avaient uniquement été acquis face à des équipes bien plus faibles.

« Man, cette équipe se bat. C’est une des principales raisons pour laquelle j’ai choisi de venir ici. Nous nous battons. Aucun retard n’est trop important. Nous avons décidé de leur rendre la vie un peu plus difficile. Nous devions répondre présent. Nous avions besoin d’un match comme ça, d’une victoire face à une équipe playoffable, avec une atmosphère de playoffs, il fallait aller la chercher. Et c’est ce que nous devons faire pour la suite. » Matthews

Et l’apport de Matthews, auteur de 16 points à 4/7 à 3-pts, 7 rebonds et 2 interceptions et très important pour Indiana.

« Je suis content qu’il soit venu ici. Cela aurait été un souci s’il avait fini parmi un de nos adversaires. Il est énorme au jour le jour pour nous. C’est un super leader, une voix puissance dans ce vestiaire. »  Thaddeus Young

Les Pacers vont avoir bien besoin d’un excellent Wesley Matthews car ils arrivent dans un moment crucial. Ils sont quasiment qualifiés pour les playoffs mais l’objectif est de conserver l’avantage du terrain au premier tour. Actuellement 3èmes avec 0.5 match d’avance sur les Sixers et 2 sur les Celtics, ils ont calendrier très très difficile qui se profile avec un terrible road trip à l’Ouest et des matchs face aux Denver Nuggets, Portland Trail Blazers, L.A. Clippers et Golden State Warriors. Ils reviendront à la maison pour rejouer les Nuggets avant d’aller à Boston et Oklahoma City. Un calendrier terrible et il fallait à tout prix l’entamer en confiance.

« Nous avions besoin vraiment d’être sur une bonne dynamique. On avait le sentiment d’être proches à chaque match face à ces équipes et ce soir nous avons enfin pu l’emporter. » Darren Collison

Via Indy Star

Leave a Reply