Erreur de débutant : Alvin Gentry fait une Chris Webber; Elfrid Payton : « Tout le monde était au courant »

Erreur de débutant : Alvin Gentry fait une Chris Webber; Elfrid Payton : « Tout le monde était au courant »

Fin de rencontre improbable entre les Suns et les Pelicans. Ces derniers menaient 136-133 à 6.5 secondes de la fin, et première surprise, ils n’ont pas fait faute sur les Suns et ont vu Josh Jackson égaliser sur un shoot à 3-pts. Alvin Gentry a alors demandé un temps mort, seul souci, il n’en avait plus. Résultat une faute technique qui a donné un lancer à Devin Booker et la victoire aux Suns.

Une situation qui rappelle bien sûr la fameuse finale entre North Carolina et Michigan en 1993 lorsque Chris Webber avait demandé un temps mort alors qu’il n’en avait plus.

« C’est mon erreur. C’est de ma faute. J’ai demandé un temps mort et nous n’en avions plus. C’est comme ça que nous avons pris la faute technique. Je pensais qu’il m’en restait un. C’est de ma faute. Je prends la responsabilité sur le coup. » Alvin Gentry

Le plus étrange c’est qu’il était courant de la situation de l’équipe concernant les temps morts suite à une action quelques secondes plus tôt. En effet les Pelicans ont demandé leur dernier temps mort à 7.7 secondes de la fin. Elfrid Payton, après le temps mort, n’a pas réussi à faire la remise en jeu et s’est vu siffler une violation des 5 secondes. Toute l’équipe a été mise au courant qu’il n’y en avait plus.

« J’ai pensé à prendre un temps mort mais je n’étais pas certain que nous en avions encore un, et c’est terrible de dire ça. Mais je ne savais pas s’il en restait un. Puis on m’a informé après ça que nous n’avions plus de temps mort, donc tout le monde était au courant, surtout après cette action. » Payton

« Nous avions déjà dit que nous n’en avions plus… C’est pour ça que j’ai dit que je prenais la responsabilité parce que sur l’action suivante j’ai demandé ce temps mort. » Gentry

Quant aux Suns, ils prennent sa rechigner cette victoire totalement inattendue au vu du scénario

« C’est la beauté du sport. Vous ne pouvez jamais savoir ce qui va se passer. Nous sommes rentrés dans le vestiaire, nous avons regardé autour de nous, sans comprendre ce qui venait de se passer, mais nous prenons la victoire, sans aucune doute. » Devin Booker

Via The Advocate

Leave a Reply