Evan Fournier : « Un soulagement »

Evan Fournier : « Un soulagement »

Le Magic d’Orlando est toujours en course pour les playoffs, fait rare à ce moment de l’année, mais il n’a pas le droit à l’erreur car dans une situation délicate, en chasse du Heat et des Nets pour obtenir la 8ème place. Cette nuit face à Memphis les Floridiens n’avaient pas le droit à l’erreur et ce match a failli tourner à la catastrophe. Malmenés par les visiteurs, ils se sont retrouvés avec 13 points de retard en première mi-temps et 17 en troisième quart. Mais sous l’impulsion de Terrence Ross, auteur de 31 points, Nikola Vucevic et ses 25 points, et surtout Evan Fournier, auteur de 27 points, dont le layup qui a envoyé le match en prolongation, ils ont survécu. Prolongation dans laquelle après un chassé-croisé, Evan a plié l’affaire sur deux lancers, pour offrir au Magic un 4ème succès de suite et un 6ème consécutif à la maison.

« C’est un soulagement, c’est certain. Ils nous ont dominés pendant 40 minutes, plus de 40 minutes, et nous étions à moins 17 à un moment. C’était un de ces matchs où tu te dis ‘Oh mon Dieu, oh mon Dieu, ça ne peut pas se produire, ça ne peut pas se produire.’ Mais nous avons réussi à surmonter ça et nous avons des joueurs qui ont répondu présent. Donc c’est une bonne victoire. » Evan Fournier

« C’est un gros soulagement, pas dans le sens où nous avons décroché une place en playoffs mais dans le sens où nous n’avons pas perdu. C’est comme ça au basket, tu te bats jusqu’à la fin. » Terrence Ross

Il faut dire qu’Orlando est passé très très près de la catastrophe. A seulement 9 matchs de la fin, il n’y a plus le droit à l’erreur, surtout quand vous n’avez pas votre destin entre les mains.

« Ca aurait été une défaite horrible et ça aurait pu mettre fin à nos espoirs. Mais le fait d’avoir gagné, cela ne signifie rien. Nous pouvons juste continuer d’y croire et nous avons de gros matchs qui arrivent. » Evan Fournier

Avec 35 victoires et 38 défaites, Orlando met une énorme pression sur le Heat, qui lui aussi est en forme et ne compte désormais plus que 0.5 match d’avance sur son voisin.

« Depuis que je suis ici c’est la première fois que si loin dans la saison nous nous battons pour quelque chose. C’était un gros match pour nous et nous en avons des difficiles qui se profilent mais c’est une super façon de terminer cette série de rencontres. C’était capital pour nous, nous en avions besoin. »

La suite va être compliquée pour Orlando avec la réception des Sixers et surtout un road trip de 4 matchs à Miami, Detroit, Indiana et Toronto. Heureusement pour eux le calendrier du Heat n’est pas bien plus favorable.

Va Magic.com

 

Leave a Reply