Indirectement critiqué par Kyrie Irving, Brad Stevens ne bronche pas : « Ma porte est grande ouverte »

Indirectement critiqué par Kyrie Irving, Brad Stevens ne bronche pas : « Ma porte est grande ouverte »

« Nous aurions probablement dû le (Kemba Walker) trapper un peu plus, comme chaque équipe le fait dans la ligue. Mais nous ne l’avons pas fait. Il nous ridiculise à chaque fois que nous le jouons, donc ce n’est pas une surprise. »

Les propos de Kyrie Irving, dirigés tout droit vers les choix de son coach Brad Stevens après la défaite des siens à Charlotte vendredi sont restées dans toutes les têtes. Pas de quoi vexer la tête pensante des C’s.

« Je n’ai aucun problème avec ça. Ça ne me dérange pas, ça fait partie de tout ça. Il sait qu’il peut venir discuter de ça, ma porte est grande ouverte s’il a des idées sur la façon dont les équipes dans laquelle il a joué ont défendu dans ces situations dans le passé ou autre. Je ne me laisse pas trop entraîner là-dedans. Écoutez, personne n’est plus dur envers moi par rapport à la nuit dernière que moi-même. Ce qui est dit en dehors de ça je m’en fous un peu. Et il a fait un super match, tous on n’a pas réussi à finir. Je prends ma part de responsabilité là-dedans.

J’ai été très déçu de moi-même de n’avoir pas réussi à faire mieux pour nous aider à obtenir de meilleurs tirs. Ces 7 points nous ont fait ma, mais c’était surtout le fait qu’on n’a pas attaqué la peinture sur 10 actions différentes et qu’on a perdu le ballon 5 fois qui nous a compliqué la tâche. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles je peux faire mieux et je vais essayer de le faire. » Brad Stevens via MassLive

La situation ne s’est pas arrangée la nuit dernière pour Boston, battu pour la 4ème fois consécutive et de 19 points au TD Garden par les Spurs. Prochain rendez-vous à Cleveland mardi.

1 Comment

  1. Irving est un bon scoreur a part ca c'est loin d'être un leader qui fera gagner une équipe.

Leave a Reply