Doc Rivers : « Avant le début de la saison, on a passé en revue les articles qui expliquaient à quel point on allait être mauvais »

Doc Rivers : « Avant le début de la saison, on a passé en revue les articles qui expliquaient à quel point on allait être mauvais »

Si la course aux playoffs fait toujours rage à l’Est, les choses sont en train de se tasser à l’Ouest. Les Sacramento Kings, neuvièmes, ont pas mal de retard sur les Spurs, huitièmes (5,5 matchs) et les équipes se qualifient les unes après les autres pour la postseason. La dernière en date ? Les Clippers, vainqueurs des Wolves cette nuit (122 à 111) et qui occupent actuellement la cinquième place avec seulement 2 matchs d’avance sur les Spurs. Pourtant, peu d’observateurs misaient sur la franchise californienne au début de l’année.

« Je suis vraiment heureux pour nos gars. Avant le début de la saison, on a passé en revue les articles qui expliquaient à quel point on allait être mauvais. Je leur ai juste dit qu’ils ne nous connaissaient pas. » Doc Rivers, le coach des Clippers.

« C’est tellement dur de faire les playoffs à l’Ouest… Être dans la même catégorie que certaines des équipes avec qui nous sommes au coude à coude est vraiment une bénédiction. Personne ne pensait qu’on allait les faire mais si, on est qualifié en playoffs. C’est génial. » Patrick Beverley.

« Je sens le champagne parce que Doc m’en a donné une bouteille. Et vu que je viens d’Italie, je sais comment gérer ces bouteilles, il le savait d’ailleurs. Donc j’en ai mis partout dans le vestiaire et sur mes coéquipiers. C’était génial, surtout la dernière gorgée que j’ai pu boire. » Danilo Gallinari.

Avant la trade deadline, le joueur qui se rapprochait le plus d’un franchise player aux Clippers était Tobias Harris. Mais l’ancien du Magic et ses 20 points par match ont été envoyés au Sixers en février et il a fallu d’autres solutions. Cette nuit, la solution portait le nom de Montrezl Harrell, auteur de 18 points.

« Chaque soir, ce sera un gars différent qui va assurer au scoring. Il a commencé doucement mais ensuite, dans les cinq dernières minutes, il a réussi plein de grosses actions et on en avait besoin pour garder un matelas. Ça montre la manière dont on est construit. » Lou Williams.

Depuis le début du mois de mars, les Clippers ont remporté 11 de leurs 12 matchs.

« Ils jouent peut-être le meilleur basket de la NBA en ce moment. » Ryan Saunders le coach des Wolves.

« On peut être fier de nous. Nous avons travaillé pour arriver là, on ne devrait pas s’en cacher. Nous avons travaillé, réussi un gros mois de février, un gros mois de mars et fait ce que nous étions censés faire. Nous sommes qualifiés en playoffs, on peut en être fier. Et oui, je vais me boire quelques verres de tequila. » Lou Williams.

Lors des 8 dernières saisons la franchise de L.A a raté une seule fois les playoffs, c’était la saison passée.

Via ESPN et Los Angeles Times.

Leave a Reply