Maladroit, James Harden refuse de créditer la défense des Bucks : « Cela n’a eu aucune incidence »

Maladroit, James Harden refuse de créditer la défense des Bucks : « Cela n’a eu aucune incidence »

Pour la 4ème fois cette saison, James Harden a terminé un match avec plus de tentatives de tirs que de points dans la défaite des siens à Milwaukee cette nuit : 23 points à 9/26, 10 rebonds, 7 passes et 2 contres. Giannis Antetokounmpo n’a pas non plus sorti l’un de ses plus grands matchs de la saison dans la victoire des siens : 19 points à 7/15, 14 rebonds et 4 passes.

Pour Chris Paul, qui avoue volontiers n’être pas tout à fait objectif sur le sujet, cette victoire des Bucks, 1ers en NBA avec 56 victoires pour 19 défaites (contre 47-28 pour Houston) ne change rien à la course pour le titre de MVP.

« James a fait une série historique (32 matchs consécutifs à au moins 30 points, Houston passé de la 14ème à la 3ème place à l’Ouest sur la période), vous voyez ce que je veux dire ? Ceux d’entre-vous qui déterminent qui est MVP sur ces face-à-face à quelques matchs de la fin de la saison, bonne chance. Ça m’est arrivé en 2008. » Chris Paul

En 2008, Paul avait fini 2ème au nombre de votes pour le MVP derrière Kobe Bryant, qui avait aligné 29 points, 10 rebonds et 8 passes dans une victoire des Lakers 107-104 aux dépens des Hornets de Paul lors de la dernière semaine de saison régulière.

« J’ai beaucoup plus l’occasion de voir jouer James. Il faut comprendre que ce que je dis ne veut pas dire que Giannis n’a fait pas une saison incroyable. Il assure pour son équipe, mais je vois James le faire tous les soirs aussi. » Chris Paul

Comme le 9 janvier dernier lors de leur victoire à Houston, les Bucks ont tout fait pour forcer Harden (1/9 à 3-points, 4/5 aux lancers-francs), défendu par Eric Bledsoe et George Hill, à driver sur sa main droite avant de souvent être forcé à opter pour des floaters face à Brook Lopez et Giannis Antetokounmpo dans la peinture. Le Rocket a refusé de confirmer que la défense adverse avait joué un rôle dans sa soirée compliquée aux tirs.

« Cela n’a eu aucune incidence. J’ai quand même pris mes tirs. J’ai quand même été agressif. J’ai quand même fait ce que je suis supposé faire. Certains shoots ne sont pas rentrés comme dans chaque autre match, mais collectivement, on a eu nos shoots. Ce soir, ils ne sont pas rentrés. S’ils rentrent, c’est un match différent. Ils ont mis leurs shoots, bravo à eux.

On les a déjà joués. On savait comment ils allaient défendre sur nous. Ceci étant dit, on a eu nos shoots ouverts quand même. On n’a pas réussi à les mettre. Ils ont réussi un run dans le 3ème quart. Et voilà. » James Harden

P.J. Tucker et Eric Gordon ont raté en combiné 12 de leurs 13 tentatives à 3-points.

« Si vous ne mettez pas ces tirs-là, ils vont rester sur lui. Il avait besoin d’aide de la part d’Eric et P.J. aux tirs. Je ne crois pas beaucoup au fait qu’ils aient stoppé James. Ils ont fait ce qu’ils étaient censés faire. Je ne veux rien leur retirer, c’est une super équipe défensive, ils l’ont montré toute l’année. Mais avec une bonne attaque, je crois quand même en nos chances de gagner ce match. » Mike D’Antoni

via ESPNHouston Chronicle

Leave a Reply