Le Jazz résiste à Kemba Walker: Rudy Gobert : « Si un gars peut rentrer des shoots contestés toute la soirée, je l’applaudis c’est tout »

Le Jazz résiste à Kemba Walker: Rudy Gobert : « Si un gars peut rentrer des shoots contestés toute la soirée, je l’applaudis c’est tout »

Les Charlotte Hornets jouent leur survie à chaque rencontre et après la déculottée à Oakland, ils devaient réagir à peine 24 heures plus tard dans l’Utah. Malheureusement cela ne s’est pas bien passé pour les hommes de James Borrego, incapables de scorer en première mi-temps, limités à 39 points à un terrible 14/47 aux tirs dont un 1/16 à 3-pts. Hormis Jeremy Lamb, auteur de 15 points, le reste de l’équipe était en difficulté avec seulement 9 points à 3/10 pour Kemba Walker et un retard de 13 unités. Pourtant encore en tête en début de second acte, les frelons ont pris un cinglant 24-10 aux premiers signes de frustration.

« Quand les shoots ne rentrent pas, il faut continuer de défendre, de courir. Nous avons eu de bonnes positions en première mi-temps mais elles ne sont pas rentrées. Il faut s’accrocher. Tu ne peux pas baisser la tête. Il faut continuer de jouer, de défendre de ne pas donner des points en transition, et continuer de jouer dur. Je pense que nous avons eu des séquences où ça allait dans ce domaine mais nous n’avons pas été assez consistants sur 48 minutes. » James Borrego

Puis l’attaque des Hornets s’est réveillée, sous l’impulsion d’un Kemba Walker incandescent. Le meneur de jeu a inscrit 38 points à 12/18 dont 4/4 à 3-pts en seconde mi-temps.

« J’étais dans un bon rythme. J’ai essayé d’attaquer le cercle, d’aller sur la ligne des lancers. J’ai mis quelques tirs à 3-pts. Mais c’était un peu trop tard. » Walker

En effet, malgré ce gros coup de chaud, le Jazz a continué de maîtriser son sujet, éteignant totalement les autres joueurs, la preuve puisque les 4 autres titulaires ont combiné 6 points à 3/14. Cela signifie que le All-Star a rentré 88.7% des points du cinq majeur, du jamais vu dans l’histoire, tout du moins depuis 1970, date à laquelle la NBA a commencé à comptabiliser les titularisations. Ce n’est pas la première fois de la saison que le Jazz voit un adversaire prendre feu avec les 59 points de Devin Booker, les 50 de Derrick Rose.

« Je ne dis pas que nous voulons que des adversaires plantent 50 points face à nous mais nous voulons protéger la raquette et nous protéger des shooteurs. Si un gars peut dribbler comme ça et rentrer des shoots contestés toute la soirée, je l’applaudis c’est tout. La seule chose qui m’importe c’est si nous gagnons. » Rudy Gobert

Stratégie payante puisqu’ils ont plutôt bien défendu à l’intérieur avec 46 points encaissés et un 7/30 à 3-pts pour Charlotte.

« Nous avons fait un excellent match défensif, hormis les dernières minutes quand Kemba a pris feu. » Rudy

Heureusement pour Charlotte les autres équipes en course pour les playoffs ont perdu mais ils restent dans une situation quasiment impossible avec interdiction de perdre à New Orleans demain.

« Il y a encore une chance et tant qu’il y a une chance, nous devons continuer de nous battre. » Jeremy Lamb

Via ESPN et Hornets.com

[Interview] Evan Fournier : « J’ai les boules de ne pas y être; On a eu un rendez-vous avec Adam Silver »

Leave a Reply