Luke Walton, stop ou encore ? Jeanie Buss : « Phil Jackson disait ‘Bill Walton est peut-être le père de Luke, mais Luke est mon fils’ »

Luke Walton, stop ou encore ? Jeanie Buss : « Phil Jackson disait ‘Bill Walton est peut-être le père de Luke, mais Luke est mon fils’ »

En avril 2016, Luke Walton a été embauché en tant que head coach des Lakers par Jim Buss et le GM de l’époque Mitch Kupchack. Moins d’un an après sa prise de fonctions, Magic Johnson et Rob Pelinka ont pris les rênes de l’équipe. À l’origine de ce choix : Jeanie Buss. Walton va-t-il survivre à sa 3ème saison consécutive sans playoffs ?

« Je ne vais pas vous donner la réponse à cette question. » Jeanie Buss

À une semaine de la fin de la saison régulière, l’avenir de head coach de celui qui, drafté en 32ème position par les Lakers en 2003, a remporté 2 titres aux côtés de Kobe Bryant en 2009 et 2010, n’a jamais été aussi incertain.
« Pendant 15 ans, j’ai partagé la vie de Phil Jackson, et Phil avait l’habitude de dire : ‘Bill Walton est peut-être le père de Luke, mais Luke est mon fils’. Ça faisait très Star Wars. Je pense qu’il (Luke Walton) ne réalise pas combien le leadership est quelque chose de naturel pour lui, en termes de connexion avec les gens, quel que soit leur âge. Et je trouve qu’il a fait un super boulot. » Jeanie Buss

Très attachée à celui qui avait remporté un titre en 2015 en tant qu’assistant de Steve Kerr chez les Warriors, Buss n’oublie pas que son équipe sort d’une saison catastrophique du point de vue des blessures.

« C’est un vrai défi pour un coach de constamment changer les lineups, c’est difficile. Mais nous étions dans une position où les choses allaient dans le bon sens, on a battu Golden State à Noël, c’était un super cadeau pour moi, et LeBron s’est blessé. À partir de là ça met énormément de pression sur les épaules du coach avec un effectif réduit. » Jeanie Buss

Walton a encore 2 ans de contrat, dont une première année garantie.

« C’est un bosseur, quelqu’un autour de qui les joueurs gravitent, et il a je trouve fait un boulot incroyable compte tenu des circonstances. » Jeanie Buss

Buss a indiqué que la décision finale reviendrait probablement à Magic Johnson (drafté par Jerry Buss en 1979).

« Je me réfère à lui pour tout ce qui est décisions basket. Il a apporté une vision du genre d’équipe qu’on va construire et du type de basket qu’on va pratiquer. Le roster est toujours en construction. On n’a pas terminé mais je pense qu’on va dans la bonne direction. » Jeanie Buss

Le mois dernier, Buss avait dénoncé des mensonges dans la couverture médias de la tentative de l’équipe de récupérer Anthony Davis via un transfert. Cette dernière l’a même fait un temps douter de certains de ses employés.

« Au lieu d’appeler le média en question, j’ai rencontré personnellement ces personnes et j’ai réalisé que c’était ce avec quoi on devait faire maintenant à notre époque, les histoires sortent tellement vite qu’ils essaient de vous induire en erreur. » Jeanie Buss

via ESPN

Leave a Reply