Le floater, l’autre arme casse-tête de James Harden

Le floater, l’autre arme casse-tête de James Harden

Au 1er avril, James Harden avait tenté 189 floaters cette saison, pour 90 réussites, soit une réussite de 47.6%. C’est déjà bien plus que lors de n’importe laquelle de ses précédentes saisons : avant cette année, son record était de 105, enregistré en 2016-17. Et pour seulement 40% de réussite. Comme son step-back, son floater est devenu une arme redoutable.

« C’est dangereux. Maintenant tu ne sais pas si je vais faire un floater ou envoyer un alley oop à Clint (Capela). » James Harden

Ce geste, Harden l’a particulièrement développé (avec son coach Irv Roland) après une série de playoffs perdue contre les Spurs en 2017. Une défaite 4-2 en finales de conférence durant laquelle Gregg Popovich avait ordonné à ses joueurs extérieurs (hormis Kawhi Leonard) de rester plantés sur les shooteurs adverses et à Pau Gasol ou LaMarcus Aldridge de ne jamais trop s’éloigner du cercle pour ne pas laisser de place à Capela. Le but : forcer Houston à prendre des shoots mi-distance, pas la spécialité maison (avant Chris Paul).

« Parfois vous êtes capable de faire certaines choses mais vous n’avez pas besoin de vous en servir par rapport à la façon dont vous jouez. Si vous êtes un big man et que vous êtes capable de rentrer un floater, pourquoi prendre un floater quand vous pouvez dunker ? » Chris Paul

Floaters parmi les arrières NBA (saison 2018-19)
% time shot Possessions Points PPG
1. M. Conley 23.7 236 247 3.5
2. T. Young 25.7 232 231 3.1
3. J. Harden 11.8 189 189 2.6
4. D. Mitchell 16.5 207 175 2.4
5, R. Jackson 18.1 153 167 2.2
6. D. Russell 12.5 157 163 2.2
7. C. McCollum 14.8 155 149 2.1
8. L. Williams 17.1 161 149 2.1
9. M. Morris 22.5 118 128 2.0
10. D. Schroder 15.8 129 124 1.8

« Ce n’est ni un shoot facile ni un bon shoot. Mais il le met, donc c’est un super shoot. » Mike D’Antoni

« Son floater est très efficace. Ça lui permet de mettre 2 points sans trop aller chercher le contact. C’est bon pour son corps de ne pas constamment devoir aller chercher ses points à l’intérieur en prenant des coups. Il peut faire un floater. C’est un des outils de son couteau suisse. Il a un peu de tout, c’est difficile à défendre. » Austin Rivers

« Je prends simplement ce que la défense me donne. Si je ne peux pas aller au cercle, j’essaie le floater par-dessus les gars de 2,13m. C’est une autre dynamique que j’ajoute à mon jeu. » James Harden

via The Athletic

Leave a Reply